Cas d'espèces

02/04/2009
Cas d'espèces

Les experts du Groupe intergouvernemental d'action contre le blanchiment et le financement du terrorisme (GIABA) ont achevé mercredi leur travaux à Lomé en recommandant au Togo de faire davantage pour lutter contre ce fléau.

Cet organisme, qui dépend de la Cédéao, va en même temps aider le pays à mettre en Œuvre une politique de lutte efficace à travers un arsenal juridique complet et des moyens techniques d'investigation.Le blanchiment est difficile à traquer car il ne passe pas forcément par les circuits bancaires traditionnels.

La plupart des transactions au Togo s'effectuent en espèces. Dès lors comment repérer l'argent sale, notamment celui provenant du trafic de drogue ou d'armes.

C'est là toute la difficulté.

La Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif), créée par les autorités, a pour mission de repérer les flux suspects, notamment ceux signalés par les établissements financiers.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le deuxième inventaire forestier débutera le 1er mars, a annoncé vendredi le ministère de l’Environnement.

Aide à la petite agriculture

Coopération

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) fournira des kits de production à 900 foyers agricoles vulnérables.

Des Togolais bien couverts

Social

Quatre millions de Togolais sont concernés par cette couverture santé.

Appels dans le vide

Environnement

Avec des caniveaux utilisés comme dépotoirs, la fin des inondation n'est pas pour demain.