Les priorités sociales du gouvernement

31/01/2019
Les priorités sociales du gouvernement

Nedhal Abdulaziz Alolayan et Sani Yaya vendredi à Lomé

Un accord de prêt a été signé vendredi à Lomé entre le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (FKDEA) et l’Etat pour le financement du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable et de ville de Kara (nord Togo) et des villes voisines.

Ce prêt se monte à 12 milliards de Fcfa.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, et du directeur général adjoint du Fonds, Nedhal Abdulaziz Alolayan.

Egalement présent, le ministre de l’Eau, Antoine Lekpa Gbegbeni et le ministre délégué à l'Eau.

Le projet appuyé par le Koweït a été identifié comme une priorité de l’Etat et fait partie d'un ensemble de programmes prioritaires que le gouvernement a initiés dans le cadre de la mise en œuvre de son Plan national de développement (PND), a indiqué le ministre.

Un projet à dominante sociale puisqu’il permettra d’augmenter la capacité de production en eau potable de la ville de Kara et de ses environs (Kétao, Pagouda, Niamtougou, Kanté Djamdé …) et de renforcer le développement économique de cette région.

‘L’eau étant l’élément essentiel de toutes les activités humaines, elle est de ce fait un puissant vecteur de développement humain et d'organisation sociale. Sans accès à l'eau, aucun développement économique n'est viable mais plus encore, de l'accès à l'eau dépend l'accès à la santé, à l'éducation, à la vie’, a rappelé M. Yaya.

2019 ne marque pas pour le Togo le début d’une stratégie de l’eau. Le pays mène depuis de nombreuses années une politique destinée à élargir l’accès aux populations rurales et urbaines ou défavorisées.

On peut citer, notamment, le projet d’hydraulique villageoise, financés sur fonds propres ou grâce à des prêts, le projet d’hydraulique multi-usages pour la sécuritaire alimentaire, 

L’objectif des autorités est de porter le taux de desserte de 55% à 74% en milieu rural, de 49% à 55 % en milieu semi urbain et de 50 à 70% en milieu urbain.

A Kara, le taux actuellement de 47 % pourrait passer à environ 80% à l’horizon 2030 tout en protégeant les ressources en eau du barrage de la Kozah d’un éventuel assèchement.

Depuis 1993, le FKDEA a financé de nombreux projets au Togo pour un montant de 67 milliards de Fcfa dans les secteurs de l’énergie, de l’eau et des routes.

Faure Gnassingbé s’était rendu à Koweït City en 2013 à l’occasion du IIIe sommet afro-arabe.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Processus complexe

Développement

Le chantier de réhabilitation de la route Lomé-Kpalimé (120 km) devrait débuter prochainement.

La politique de l'eau est en marche

Développement

700 millions de Fcfa, c’est le montant consacré à l’extension du réseau d’eau potable dans plusieurs quartiers de la capitale.

Une appli pour les Zem

Tech & Web

La Délégation à l'organisation du secteur Informel (DOSI) vient de lancer une application destinée aux conducteurs de taxi-motos.

'Il faut casser sa tirelire'

Sport

L’attaquant togolais Kodjo Fo-doh Laba (Al Aïn, Emirats) est l’objet de nombreuses sollicitations.