Signaler ou dénoncer ?

25/05/2019
Signaler ou dénoncer ?

La corruption est présente à tous les niveaux

Le Togo ne promeut pas la culture de la dénonciation. Les choses doivent être dites. Cependant leur ‘contribution’ est la bienvenue pour signaler les cas de corruption supposé.

C’est en substance le message d’Essohanam Wiyao le président de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA)

'Nos concitoyens comprennent peu à peu la nécessité de dénoncer des cas de corruption', a-t-il indiqué.

Deux ‘petites dénonciations’ avaient été enregistrées 2018. Elles sont plus nombreuses cette année et portent sur des gros dossiers, a précisé M. Wiyao.

Trois dossiers sont sur le bureau de la Haute Autorité, ceux concernant les fonds de la CAN 2013 et 2017, et le marché concernant la réhabilitation de la route Lomé-Vogan-Anfoin (RN34).

Les investigations seront terminées d’ici 3 mois et la justice prendre éventuellement le relais.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Méga fête le 21 juin

Culture

La Fête de la musique se déroule chaque 21 juin dans plus de 700 villes à travers le monde. Et à Lomé bien sûr.

Crises migratoires et terrorisme

Cédéao

Le Parlement de la Cédéao délocalise ses travaux dans la capitale togolaise pour parler de l'aide aux réfugiés.

Ensemble pour le futur

Diaspora

En visite officielle à Brasilia, le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey, a rencontré lundi soir des représentants de la communauté afro-brésilienne.

Damien Mama fait don de sa personne

Santé

Le Togo a besoin de sang, mais les donneurs se font rares.