Tout compte fait, le Togo fait des progrès

31/10/2013
Tout compte fait, le Togo fait des progrès

Le ministère de la Planification a rendu public jeudi les comptes nationaux du Togo sur la période 2001-2006. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de la 2e phase du projet d’appui Institutionnel (PAI) financé par l’Union Européenne. 

‘Pour relancer son économie, notre pays a besoin de disposer de statistiques nationales fiables et de qualité’, a indiqué Komlavi Quashie (photo), le Secrétaire général du ministère.

Ces données répondent à la problématique de l’élaboration des comptes nationaux.

Les comptes publiés ce jour s’articulent en 2 phases, la première d’évolution de 2001 à 2003, puis de ralentissement de 2003 à 2006.

Le conseiller de la Délégation de l’Union européenne à Lomé, Guido Carrara, a salué la volonté des autorités togolaises de rattraper le retard pris dans la publication des comptes et d’arriver à une publication régulière d'ici 2015. 

Une première publication des comptes nationaux était intervenue en 2012 et concernait les années 2007 et 2008

L’objectif de la Direction générale de la statistique et de la comptabilité nationale (DGSCN) est de parvenir à la publication des comptes chaque année.

Pour ce travail, le Togo bénéficie de l’assistance de l’Observatoire économique et statistique d'Afrique subsaharienne (Afristat) et du FMI.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.