Un cadre com­mun pour des restructurations de la dette

08/04/2021
Un cadre com­mun pour des restructurations de la dette

Initiative du Club de Paris

Le choc de la pandémie est particulièrement sévère pour les pays les moins avancés de la planète.

Ils étaient mal armés pour faire face aux conséquences sanitaires, écono­miques et financières. La crise a tari les financements externes dont ils ont cruellement besoin: revenus de l'export, investisse­ments directs étrangers, argent de la diaspora. 

La communauté interna­tionale s'est mobilisée à plusieurs ni­veaux. Depuis le début de la pandé­mie, le FMI a débloqué 108 milliards de dollars d'aide d'urgence sans conditionnalité à 86 pays et la Ban­que mondiale 83 milliards jusqu'en décembre dernier, dont 24 milliards d'engagements en Afrique. 

Sur Je front de la dette, dont le ni­veau s'est aggravé avec la pandémie, les créanciers du G20 et du Club de Paris ont proposé à 73 pays de reporter le paiement des échéances.

Mis en place en mars dernier, le dispositif a été étendu à plusieurs reprises jusqu'en juin de cette année. 

Réunis en format vir­tuel sous présidence italienne, les grands argentiers du G20 ont déci­dé, mercredi, de le prolonger jus­qu'à la fin de l'année.

Jusqu'à présent, 46 pays ont de­mandé à en bénéficier, totalisant 5 milliards de dollars d'allégement. 

Une bouffée d'oxygène bienvenue mais nettement insuffisante, pointe un rapport des Nations Unies. 

Cela ne représentait que 10% du service de la dette externe des 73 pays éligi­bles en 2020, contre un potentiel, si tous avaient participé, de 12,2 mil­liards et 9, 25 milliards sur les six premiers mois de 2021. 

‘La faible participation est liée aux craintes de perdre un accès aux marchés finan­ciers à cause de possibles dégrada­tions» par les agences de notation, déplorent les Nations Unies. 

De plus en plus de pays en développement ont eu accès ces dernières années aux capitaux internationaux pour se financer. 

Autres critiques : le carac­tère temporaire, car il ne s'agit que d'un report des remboursements,

D'ou cette autre initiative plus structurante portée par la France, en tant que président du Club de Paris, d'instaurer un cadre com­mun pour des restructurations de la dette.

Elles se feront au cas par cas dans le cadre de plans FMI. Cette fois, tous les créanciers, privés et publics, sont intégrés - y compris la Chine, devenue un prêteur majeur - et traités sur un pied d'égalité. 

En visite de travail à Paris, le président Faure Gnassingbé devrait aborder cette question avec son homologue français, Emmanuel Macron, lors d'un déjeuner vendredi à l'Elysée.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

55 ans d'histoire en cours de destruction

Sport

Le Golf Club du Togo, créé il y a 55 ans, pourra-t-il rouvrir un jour ? Rien n’est moins sûr.

Vente interdite

Santé

Les pêcheurs ghanéens ne sont plus autorités à vendre leurs produits au Togo; une mesure temporaire.

Un regard positif sur la vie

Culture

L’Institut français du Togo hisse les couleurs. C'est plutôt réussi.

Les résultats du weekend

Sport

13 buts ont été marqués samedi et dimanche lors de la 3e journée du championnat de D1.