Un pays 'propre et irréprochable'

12/03/2019
Un pays 'propre et irréprochable'

Prévention et répression

Le gouvernement a fait de la lutte contre la corruption l’une de ses priorités. Le dispositif a été renforcé avec la création de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA).

Le Togo veut mettre en place des mesures ayant un réel impact sur les populations, lassées des bakchichs quotidiens comme des pots-de-vin et détournements de fonds.

Mardi, s’est ouvert un séminaire destiné aux ministères et organismes publics à caractère commercial. L’objectif est de les sensibiliser aux mauvaises pratiques et de les combattre.

Une réunion présidée par Kossi Tofio, le directeur de Cabinet du ministre de l’Economie et des Finances.

‘La corruption a des conséquences dévastatrices. Elle met en péril la paix et la sécurité des pays, écorne leur image, constitue un frein pour les investisseurs étrangers. En outre, elle est un obstacle au développement socio-économique, à la démocratie et à la cohésion sociale. Enfin, la corruption alimente le crime organisé, les trafics illicites l’extrémisme religieux et participe au financement du terrorisme’, a-t-il déclaré à l’ouverture des travaux.

Le constat est clair : cette plaie mondiale contient les germes de l’autodestruction de nos sociétés.

Le Togo a ratifié les principales conventions en matière de lutte contre la corruption. Celle des Nations Unies, de l’Union africaine, de la Cédéao. Il a mis en œuvre les principales recommandations de l’UEMOA.

Cette volonté de transparence, le président Faure Gnassingbé, l’a exprimé à maintes reprises, a souligné M. Tofio.

La Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées traduit la volonté politique des autorités de passer à une étape supérieure dans le combat contre la corruption.

Cette institution a reçu la double mission de prévention et de répression.

Impératif au moment ou le pays lance son Plan national de développement.

 ‘Nous avons le devoir de nettoyer notre pays pour qu’il soit économiquement et financièrement propre et irréprochable pour être une destination attractive pour les investisseurs nationaux et étrangers’, a déclaré Kossi Tofio.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Marche forcée vers l'uniformisation

Uemoa

Les 8 pays composant l'UMOA doivent avoir les mêmes règles et les mêmes pratiques. Ce n'est pas encore le cas.

Première participation du Togo

Développement

Le Togo participe depuis le début de la semaine à une réunion du Centre de développement de l'OCDE.

Une première en Afrique et peut être dans le monde

Diaspora

L’émission d’obligations de la Diaspora lancée par la Banque de l’Habitat du Sénégal a officiellement démarré mardi à la BRVM.

Le PNUD prêt à faire davantage

Coopération

Le ministre de l’Environnement, David Oladokoun, s’est entretenu lundi avec Aliou Dia, le représentant résident du PNUD au Togo.