Propriété privée

07/05/2021
Propriété privée

Les violations sont permanentes

Le principe des droits d’auteurs est une notion inconnue au Togo ou volontairement bafouée. Les oeuvres (musique, films, photos, articles) sont pillées.

Engager des procédures est long et coûte de l’argent. D’autant que la violation de la propriété intellectuelle  est souvent l’oeuvre d’individus qui n’ont aucune existence légale.

Le Bureau togolais du droit d'auteur (BUTODRA) veut changer son modèle de fonctionnement pour assurer une protection a minima des artistes. Pas évident.

‘Si nous sommes confrontés à un usager ou un exploitant qui ne veut pas payer ses redevances, nous passons par la justice. Malheureusement, ce moyen est lent’, explique Komlan Edjidomele, directeur du BUTODRA.

Son idée est de créer une brigade anti-piraterie capable d’effectuer des vérifications et de mener des descentes dans les stations de radio ou de télévision, les studios de musique, les éditeurs, les bars et restaurants …

Sur le papier, c’est une bonne idée. Mais la mise en oeuvre s'avère délicate.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Secteur sinistré

Tourisme

Le secteur du tourisme a été fortement impacté par la pandémie, en particulier le tourisme d’affaires et de conférences.

Tout devient vert

Coopération

L’Union européenne contribue à l’embellissement du campus de l’université de Lomé.

Lutte contre les infractions boursières

Uemoa

Le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, a présidé jeudi le conseil des ministres de l’UEMOA.

Le covoiturage débarque au Togo

Tech & Web

Le covoiturage est en vogue en Europe, mais pas seulement.