Goût et saveurs des palais

10/04/2013
Goût et saveurs des palais

La présidence de la République vient de lancer un trimestriel destiné à informer les lecteurs au Togo et à l’étranger sur l’actualité présidentielle et sur les réformes en cours dans le pays. Son titre : « Les deux palais », en référence aux deux bâtiments qui abritent les services de la présidence, celui historique de la Marina, face à l’océan, et le bâtiment plus récent construit et offert par les Chinois et situé à Lomé II.

Il ne s’agit pas d’une revue à la gloire du chef de l’Etat, mais bien davantage d’un magazine d’information et d’analyse. Au sommaire du premier numéro, une étude sur le potentiel de l’économie togolaise, la feuille de route du gouvernement en matière de promotion de la filière agricole et une enquête sur le travail quotidien des diplomates togolais au Conseil de sécurité de l’ONU.

« Les deux palais » n’hésite pas a écrire que tout n’est pas rose au Togo, citant, notamment, le rapport Doing Business dans lequel le Togo ne bénéficie pas du meilleur classement.

"Ce magazine se veut un trait d’union entre le sommet de l’Etat et tous les citoyens et amis et partenaires du Togo », explique Essodéina Petchezi, le directeur de la publication.

Informations complémentaires

Deux Palais N°1.pdf 35,03 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.