Malgré une audience en érosion, RFI poursuit son développement africain

05/12/2007
Malgré une audience en érosion, RFI poursuit son développement africain

Radio France Internationale (RFI), financée par le ministère des Affaires étrangères, poursuit son implantation FM en Afrique francophone avec l'installation de nouveaux émetteurs. C'est le cas au Togo où la radio a inauguré un relais à Kpalimé (les programmes peuvent être reçus également dans une partie des pays voisins, Ghana et Bénin). RFI est présente en FM à Lomé depuis plusieurs années.

Pour la « Voix de la France » (ce qui n'est d'ailleurs plus vrai depuis de nombreuses années ), le renforcement de cette présence africaine est vitale car c'est en fait son seul véritable bassin d'audience. En Asie, en Europe de l'Est ou dans le monde arabe, RFI est désormais fortement concurrencée par des stations locales ou des chaînes de télévision.Mais pire encore, c'est Internet qui constitue pour RFI la plus grande menace. Le développement de sites d'information 100% africains, l'accès à des programmes radio ou TV sur son ordinateur et le développement de l'ADSL sont autant de dangers pour Radio France Internationale.

Conscientes du danger, les autorités françaises réfléchissent à une réforme profonde de leur politique audiovisuelle extérieure. Idée maîtresse économiser de l'argent, centraliser les compétences et les opérations au maximum, et éviter la multiplication des opérateurs comme c'est le cas actuellement avec RFI, TV5, France 24, CFI, etc…

Sans oublier une grande importance accordée à Internet.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.

Do-Pharma injecte du dynamisme à l’économie

Santé

Implantée au Togo, une usine de production de solutés injectables vend désormais à l'ensemble des pays de la région.

Exercice conjoint avec l'Egypte

Coopération

Les forces spéciales égyptiennes et togolaises ont lancé la deuxième phase d'un exercice militaire conjoint de lutte contre le terrorisme.

Un ‘G5 côtier’ pour faire face au terrorisme ?

Coopération

Un projet de coopération transfrontalière sur le modèle du G5 Sahel pourrait voir le jour en Afrique de l’Ouest.