Affrontements à Lomé

08/12/2018
Affrontements à Lomé

Heurts entre la police et des manifestants

Des incidents violents ont été signalés dans plusieurs quartiers de Lomé samedi lors de manifestations de l’opposition, interdites par les autorités.

Un dispositif de sécurité conséquent avait été déployé pour éviter les débordements.

Les affrontements les plus violents se sont déroulés à Agoé avec les scènes habituelles de jets de pierre contre les forces de l'ordre et des répliques avec des gaz lacrymogènes.

Des sympathisants du PNP seraient à l'origine des troubles, selon des témoins.

Selon les informations communiquées en soirée par le ministère de la Sécurité, le bilan de la journée est de 2 morts, 4 policiers blessés et 28 manifestants interpellés.

La campagne électorale s’est ouverte le 4 décembre et les rassemblements comme ceux initiés par la coalition de l’opposition (C14) n’ont pas reçu le feu vert du ministère de la Sécurité en raison des risques de troubles à l’ordre public qu’ils pourraient générer.

La C14 a décidé de boycotter le scrutin législatif du 20 décembre.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.

Emmanuel Sogbadji, un artiste perfectionniste

Culture

Marc Vizy, l’ambassadeur de France à Lomé, a remis mercredi les insignes de Chevalier des Arts et Lettres à Emmanuel Sogbadji.

Le Parlement de la Cedeao n'a jamais évoqué un report des élections

Cédéao

Le contexte électoral est propice aux tentatives de désinformation. Internet est un accélérateur de fausses informations.

Terrorisme : anticiper une éventuelle menace

Coopération

Les forces de sécurité togolaises, en partenariat avec la France, ont achevé mercredi un exercice destiné à lutte contre la menace terroriste.