Assoli en révolte contre Gilchrist Olympio

03/11/2009
Assoli en révolte contre Gilchrist Olympio

Lors de son intervention sur RFI il y a quelques semaines, le leader de l'union des forces de changement (UFC), Gilchrist Olympio, avait qualifié la préfecture d'Assoli de « petit village au nord du pays ». Les forces vives de la préfecture viennent de lui adresser une lettre dans laquelle elles s'étonnent de cette « confusion » « indigne d'un leader qui prétend diriger le Togo dans 4 mois ».

Les populations d'Assoli rappellent dans leur lettre que « s'il y a  une préfecture dont le président de l'UFC devrait se souvenir le plus, c'est bien la préfecture d'Assoli, car le 5 mai 1992, plusieurs fils de notre préfecture qui l'accompagnaient ont perdu la vie dans l'attentat de Soudou, et c'est grâce à la mobilisation des populations de cette préfecture dont il demeure ingrat qu'il a eu la vie sauve ».« Tous les fils dignes d'Assoli demandent à Gilchrist Olympio face à cette ingratitude et ces insultes de ne pas mettre les pieds de ce ++petit village++ où il a tant fait de victimes.

« Que Gilchrist Olympio nous dise s'il est vraiment togolais, de quel  petit village  il est originaire ?

Dans la même lettre, les populations demandent au patron de l'UFC de ne pas transformer la préfecture en un volcan à la veille des élections présidentielles que le chef de l'Etat souhaite « pacifique, transparentes et démocratiques ».

Gilchrist Olympio a annoncé qu'il se présenterait à l'élection présidentielle prévue début 2010 au Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PCR : What else ?

Santé

A l’arrivée comme au départ de Lomé, les passagers sont tenus d’effectuer un test PCR.

Bon pour l'image

Sport

Après le football, l’opérateur TogoCom a décidé de soutenir le basket.

Des douaniers mieux protégés

Coopération

Les douaniers seront en première ligne lors de la réouverture des frontières terrestres à la population.

Akossiwa Claire Ayivon a les jeux dans la peau

Sport

L'athlète togolaise d’aviron, Akossiwa Claire Ayivon (24 ans), promet de faire des étincelles à l’occasion des JO de Tokyo.