Assoli en révolte contre Gilchrist Olympio

03/11/2009
Assoli en révolte contre Gilchrist Olympio

Lors de son intervention sur RFI il y a quelques semaines, le leader de l'union des forces de changement (UFC), Gilchrist Olympio, avait qualifié la préfecture d'Assoli de « petit village au nord du pays ». Les forces vives de la préfecture viennent de lui adresser une lettre dans laquelle elles s'étonnent de cette « confusion » « indigne d'un leader qui prétend diriger le Togo dans 4 mois ».

Les populations d'Assoli rappellent dans leur lettre que « s'il y a  une préfecture dont le président de l'UFC devrait se souvenir le plus, c'est bien la préfecture d'Assoli, car le 5 mai 1992, plusieurs fils de notre préfecture qui l'accompagnaient ont perdu la vie dans l'attentat de Soudou, et c'est grâce à la mobilisation des populations de cette préfecture dont il demeure ingrat qu'il a eu la vie sauve ».« Tous les fils dignes d'Assoli demandent à Gilchrist Olympio face à cette ingratitude et ces insultes de ne pas mettre les pieds de ce ++petit village++ où il a tant fait de victimes.

« Que Gilchrist Olympio nous dise s'il est vraiment togolais, de quel  petit village  il est originaire ?

Dans la même lettre, les populations demandent au patron de l'UFC de ne pas transformer la préfecture en un volcan à la veille des élections présidentielles que le chef de l'Etat souhaite « pacifique, transparentes et démocratiques ».

Gilchrist Olympio a annoncé qu'il se présenterait à l'élection présidentielle prévue début 2010 au Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Lassa est de retour

Santé

Plusieurs cas suspects de fièvre virale hémorragique Lassa ont été détectés ces derniers jours.

L'UE met le paquet

Coopération

100 millions d'euros de l'Europe en faveur des campagnes de vaccination en Afrique.

Implication des Togolais de l'étranger

Diaspora

La Diaspora au Sénégal se mobilise à l'occasion du 61e anniversaire de l'indépendance du Togo.

Une avancée politique majeure

Coopération

Le nouvel accord entre les pays de l'OEACP et l'UE doit maintenant recevoir l'approbation du Parlement européen.