Bawara : « Nous avons besoin de vous »

16/03/2007
Bawara : « Nous avons besoin de vous »

Les autorités togolaises ont demandé vendredi l'aide des bailleurs de fonds pour une "bonne organisation" des élections législatives théoriquement prévues cette année.

"Nous vous sollicitons ardemment afin que ces élections se déroulent dans de bonnes conditions", a déclaré le ministre de la Coopération Gilbert Bawara (photo) devant des diplomates accrédités au Togo.Plusieurs ministres, ainsi que le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) Tozim Potopéré ont rencontré ces diplomates à qui ils ont fait le "point" du processus électoral.

"Nous avons véritablement besoin de votre concours, pour que la Céni ait les moyens de son action et que le dispositif de sécurité rompe totalement avec le passé", a souligné M. Bawara.

Environ 6.000 gendarmes et policiers seront déployés sur l'ensemble du pays durant la période électorale, a précisé le ministre.

Par ailleurs M. Bawara a indiqué que le Togo allait recevoir de la République démocratique du Congo environ 3.000 kits pour le recensement électoral.

Des cartes d'électeurs sécurisées avec photo numérisée ont été retenues pour ces élections.

L'organisation des législatives "libres" et "transparentes" au Togo est la principale condition posée par l'Union européenne (UE) pour normaliser ses relations avec le Togo, rompues depuis 1993 pour "déficit démocratique".

Une "mission exploratoire" de l'UE pour l'observation de ce scrutin séjourne d'ailleurs à Lomé depuis quelques jours, a indiqué un responsable de la Commission européenne à Lomé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'AFD et Proparco en mode riposte

Développement

La pandémie de covid 19 impacte l’Afrique, engendrant des crises sanitaire, sociale et économique inédites. 

Zoom sur le Togo

Tech & Web

Connaître l’histoire du Togo, s’informer en temps réel, trouver des offres d’emploi et des infos pratiques.

Les éléments se déchaînent

Environnement

Le Préfet maritime, Néyo Takougnadi, a mis en garde la population contre les risques engendrées par une mer violente dans les 3 mois à venir.

Une justice pour tous est un gage de bonne santé démocratique

Justice

Le Programme d’appui au secteur de la justice (PASJ) arrive à son terme cette année.