CENI : cap sur Kinshasa

17/02/2007
CENI : cap sur Kinshasa

Une mission de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a quitté Lomé vendredi pour la république Démocratique du Congo (RDC), a rapporté "Le Canard Indépendant". "De sources bien informées, une délégation de la CENI composée de trois membres a quitté Lomé pour la RD Congo. Elle est dirigée par son président Tozim Potopéré", écrit le journal.

Selon Le Canard Indépendant, cette mission aura des entretiens avec les membres de la Commission électorale de la RDC, notamment son premier responsable l'Abbé Malu Malu."C'est une mission qui fait suite à la requête formulée par le gouvernement togolais aux autorités congolaises  en vue d'emprunter les kits qui ont servi  aux opérations de recensement et de confection des cartes d'électeurs numérisées avec photos, lors des dernières élections dans ce pays", précise le Canard Indépendant.

Le comité de suivi de l'accord politique signé le 20 août à Lomé par les acteurs politiques avait recommandé l'utilisation des photos numérisés sur les cartes d'électeurs pour les prochaines élections législatives.

Aucune date n'a encore été fixée pour ces élections mais la Commission électorale nationale indépendante (CENI), chargée d'organiser ces élections a proposé le 24 juin.

Le gouvernement chargé de convoquer le corps électoral, ne s'est pas encore prononcé.

Mais selon certains observateurs, il est peu probable que la proposition de la CENI ne soit pas retenue, faute de temps pour la préparation du scrutin.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Chrono trop juste

Sport

Au 50 mètres nage libre, le Togolais Damien Otogbé a montré tout son potentiel.

La menace B et C

Santé

L’hépatite B et C est toujours très active dans le pays. Le taux d’infection serait de 15%.

'L’expérience du Togo est enrichissante'

Développement

Mario Pezzini, le directeur du Centre de développement de l’OCDE, s’est entretenu mercredi à Lomé avec le Premier ministre.

Anticiper une sortie de crise sanitaire

Développement

Le pouvoir togolais pense déjà à l’après-pandémie et il a raison.