Ce n'est qu'un au revoir …

11/02/2007
Ce n'est qu'un au revoir …

L'opposant togolais Gilchrist Olympio est reparti vendredi en France où il vit en exil après un séjour d'une semaine au Togo, a-t-on appris samedi auprès de son parti, l'Union des forces de changement (UFC). M. Olympio va revenir dans les "semaines à venir" au Togo pour préparer les prochaines élections législatives, a indiqué le secrétaire général de l'UFC Jean Pierre Fabre. Aucune date n'a encore été fixée pour ces législatives, mais la Commission électorale nationale indépendante (Céni) chargée d'organiser ce scrutin a proposé le 24 juin.

Arrivé à Lomé le 2 février, M. Olympio a participé au Conseil national de l'UFC et s'est rendu à Atapkamè (170 km au nord de Lomé) et Aného (45 km à l'est de Lomé) où il a rencontré des victimes des violences survenues lors de la présidentielle d'avril 2005.Des violences avaient éclaté, notamment dans les fiefs de l'opposition à Lomé et à Aného, lors de ce scrutin et après l'annonce de la victoire de Faure Gnassingbé, un des fils de l'ancien président Gnassingbé Eyadéma décédé le 5 février 2005. Des manifestations avaient été durement réprimées.

Fils de Sylvanus Olympio, le premier président du Togo assassiné en 1963, Gilchrist Olympio est âgé de 70 ans.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Poursuivre la lutte antirabique

Santé

Une dizaine de cas mortels de rage ont été enregistrés au Togo en 2019.

Patrimoine mondial : sauvetage en vue

Culture

Le site historique de Koutammakou en pays Tamberma, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, va être sauvé.

Electrification de 20 centres de santé

Développement

Kya Energy Group va recevoir une aide de Power Africa pour électrifier des centres de santé.

Nouvelle politique nationale de coopération au développement

Coopération

Coopération renforcée, partenariats diversifiés, tels sont les objectifs de la PNCD.