Code électoral : l'Assemblée planche

24/01/2007
Code électoral : l'Assemblée planche

Le nouveau code électoral devant permettre l'organisation des prochaines élections législatives a été transmis par le gouvernement à l'Assemblée nationale pour adoption.

Le texte a été soumis mardi à la commission des lois de l'assemblée nationale qui se chargera de sa mise en forme avant les débats en plénière.Ce nouveau texte élaboré conformément aux recommandations de l'accord politique signé par les acteurs politiques le 20 août dernier à Lomé sous la médiation du facilitateur le président burkinabè Blaise Compaoré, comporte plusieurs innovations.

Parmi celles-ci, nous pouvons citer la nouvelle formule de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) et ses nouvelles prérogatives d'organiser et de superviser les prochaines élections, le mode de scrutin qui est celui de scrutin de liste avec la préfecture comme circonscription électorale a été retenu.

Aucune date n'a encore été fixée pour ces élections législatives, mais la Céni a proposé le 24 juin en raison du mandat des députés qui doit s'achever en octobre 2007.

L'organisation d'une élection "libre" et "transparente" est la principale préoccupation du gouvernement togolais.

Le 8 janvier dernier, le président Faure Gnassingbé a promis lors de la cérémonie de voeux au corps diplomatique de tout mettre en oeuvre pour que ces élections soient "démocratiques", les invitant  à continuer à "soutenir" le Togo pour le règlement "définitif" de la crise politique qui le secoue depuis plusieurs années.

Des législatives "libres" et "transparentes" sont la principale condition posée par l'Union européenne (UE) pour normaliser ses relations avec le Togo, rompues depuis 1993 pour "déficit démocratique".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Chrono trop juste

Sport

Au 50 mètres nage libre, le Togolais Damien Otogbé a montré tout son potentiel.

La menace B et C

Santé

L’hépatite B et C est toujours très active dans le pays. Le taux d’infection serait de 15%.

'L’expérience du Togo est enrichissante'

Développement

Mario Pezzini, le directeur du Centre de développement de l’OCDE, s’est entretenu mercredi à Lomé avec le Premier ministre.

Anticiper une sortie de crise sanitaire

Développement

Le pouvoir togolais pense déjà à l’après-pandémie et il a raison.