Comment survivre (politiquement) après le 14 octobre ?

26/10/2007
Comment survivre (politiquement) après le 14 octobre ?

Laminés lors des élections législatives du 14 octobre dernier, la plupart des partis politiques togolais –à l'exception notable de l'UFC et, dans une moindre mesure du CAR- tentent de survivre au tsunami qui les a balayé. Sans députés à l'Assemblée et sans réel assise populaire nationale, il va être difficile de continuer le combat. Alors, certains se manifestent pour qu'on ne les oublie pas trop vite .

C'est ainsi que Nicolas Lawson, président du Parti de la Rédemption et du Renouveau (opposition) se dit « prêt à participer au prochain gouvernement si on fait appel à lui ». M. Lawson affirmé que son parti « mettra ses idées et sa vision de la gouvernance politique, économique et du développement au service du pays s'il est sollicité ». Question à 100Fcfa, le sera-t-il ?

Le président du Togo, malgré une majorité absolue à l'Assemblée nationale (50 sièges) pourrait décider d'ouvrir son gouvernement à certains opposants et à des représentants de la société civile. Mais Nicolas Lawson dispose-t-il d'une réelle représentativité ?

Pour le leader du Parti de la Rédemption et du Renouveau, son entrée au gouvernement serait le seul moyen de surmonter la gifle reçue le 14 octobre dernier.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Filets sociaux : lancement du transfert monétaire

Développement

La phase opérationnelle de la sous-composante ‘transfert monétaire’ du projet de filets sociaux et services de base (FSB) débutera en décembre.

L'alpha et l'omega du développement

Développement

Le Premier ministre s’est exprimé jeudi au dernier jour du Forum sur les énergies nouvelles organisé par la BOAD.

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.