Faure Gnassingbé : 'Je ne peux pas changer mon nom'

20/02/2020
Faure Gnassingbé : 'Je ne peux pas changer mon nom'

Faure Gnassingbé

'Je ne me sens pas l'âme d'un dictateur", a déclaré jeudi le président togolais Faure Gnassingbé, à deux jours de la présidentielle de samedi où il fait figure de favori alors qu'il est candidat pour un quatrième mandat.

'L'intimidation (des opposants, ndlr), c'est plus une réputation qu'une réalité. Un président ne peut pas être au fait de tout ce qui se passe, ce n'est pas que je me défausse', a affirmé le chef de l'Etat, dans un entretien accordé à l'AFP et au journal Le Monde, depuis le palais présidentiel à Lomé.

'Si vous avez le temps de vous pencher sur la situation de notre pays (...), vous verrez que parfois ces propos ou ces appréciations sont exagérées, en tous cas je ne me sens pas l'âme d'un dictateur', a-t-il assuré, en réponse aux accusations de l'opposition et de la société civile, qui dénoncent un régime autoritaire, des arrestations arbitraires et l'absence d'alternance dans le pays.

'Quand j'ai succédé à mon père, les conditions dans lesquelles ça s'est fait, c'est sûr que c'est un peu comme le péché originel parce que c'est l'armée qui a pris cette décision', a-t-il reconnu, avant d'ajouter: "Entre temps je me suis retiré (...) et nous avons organisé des élections".

'Je ne peux pas changer mon nom (...), je ne pense pas que le nom ou la filiation soit un facteur d'exclusion', a encore jugé Faure Gnassingbé.

Interrogé sur l'éventualité d'une victoire dès le premier tour de la présidentielle, où se présentent six candidats de l'opposition, le chef de l'Etat s'est dit 'serein et confiant'.

'Bien sûr (...), c'est mon souhait et j'ai tout fait pour cela donc je suis serein et confiant', a-t-il dit.

Faure Gnassingbé a affirmé dans le même entretien ne pas savoir s'il allait se présenter en 2025, tout en s'engageant à "respecter" la Constitution togolaise.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

'Il faut casser sa tirelire'

Sport

L’attaquant togolais Kodjo Fo-doh Laba (Al Aïn, Emirats) est l’objet de nombreuses sollicitations.

L'UNICEF se mobilise pour aider les enfants des rues

Coopération

Le Togo compterait 7.000 enfants des rues, dont 3.000 rien que pour Lomé.

Protéger les consommateurs

Tech & Web

L’Autorité de certification électronique du Togo recrute des collaborateurs. 

Sauvegarder les emplois, soutenir l'économie

Social

Le conseil national du dialogue social (CNDS) a tenu jeudi sa première réunion de l’année.