Faure veut régler le problème de la dette intérieure

10/01/2009
Faure veut régler le problème de la dette intérieure

Le président Faure Gnassingbé a achevé jeudi la première phase des cérémonies des vŒux avec ceux des différents ministères et des opérateurs économiques. Conduits par les responsables du Patronat et de la Chambre de commerce et d'industrie du Togo (CCIT), les hommes d'affaires ont souhaité que le Togo poursuive les réformes engagées pour permettre au marché togolais d'être plus compétitif.

Pour sa part, Faure Gnassingbé s'est félicité de la contribution des milieux d'affaires dans le redressement de l'économie nationale. « L'Etat, ne peut pas tout faire ; en revanche, l'Etat peut créer un environnement favorable au développement et à la réussite des affaires, mais c'est à vous les opérateurs privés qu'il revient de compléter les efforts du gouvernement pour créer de la richesse et de la croissance. (…) Nous devons travailler ensemble » a expliqué le chef de l'Etat.

«  Nous devons faire face à l'impatience de plus en plus grande des Togolais pour aller vers une création de richesse qui permette d'élever le niveau de vie de nos concitoyens» a encore souligné le chef de l'Etat qui a promis de renforcer le dialogue entre le secteur privé et le gouvernement.

Il a par ailleurs indiqué que le gouvernement travaillait pour trouver une solution durable à la question de la dette intérieure qui paralyse l'activité économique de certaines sociétés.

« Nous avons déjà élaboré un document qui définit notre stratégie d'apurement de la dette intérieure ; les choses ne vont peut-être pas aussi vite que souhaité, mais je pense que c'est un début de solution et nous sommes preneurs de toute proposition qui pourrait contribuer à accélérer ce processus d'apurement » a conclu le PR.  

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy veut structurer l’écosystème du football

Sport

Identifier les jeunes disposant d’un réel potentiel, telle est l’ambition du concours ‘Graines du Togo’, qui vient de débuter.

Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Cédéao

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

Le Togo n'est pas un adepte des châteaux de sable

Coopération

Le Togo va s'inspirer du modèle à succès de la Corée du Sud pour développer ses agropoles.

Art oratoire et débat contradictoire

Culture

Le championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 2 février au 16 mars au Togo.