Kofi Yamgnane ou comment exister en politique

13/11/2009
Kofi Yamgnane ou comment exister en politique

Kofi Yamgnane tente d'exister politiquement. Pas si facile au Togo alors le candidat à l'élection présidentielle a choisi de faire campagne en France. Sa notoriété d'ancien Maire, secrétaire d'Etat de François Mitterrand et député lui permet de bénéficier de la sympathie des médias français peu informés sur les réalités togolaises.

Et pour que l'on parle de lui, Kofi Yamgnane n'hésite pas à faire de la surenchère. Vendredi, le quotidien gratuit « 20 minutes » publie un article titré : « «Si je dois mourir pour que le Togo soit un pays démocratique, j'y suis préparé». Mais ce n'est qu'un hors d'Œuvre. Le contenu réserve d'autres surprises.L'ancien député affirme : «Tous les soirs, l'argent récolté par la douane au port de Lomé est transporté directement au palais présidentiel. Il n'y a pas de Trésor Public. La démocratie ne peut fonctionner comme ça.»

Déclaration percutante pour des lecteurs français convaincus que le Togo et d'autres pays d'Afrique de l'Ouest sont des républiques bananières.

Manifestement, M. Yamgnane, rentré au pays il y a moins d'un an, n'a pas encore eu le temps de se familiariser avec les réformes entreprises. Pourtant, FMI et Banque mondiale, entre autres, ont salué les efforts du gouvernement en matière de gestion des finances publiques.

Dans un passé récent, Kofi Yamgnane était moins sévère à l'égard des dirigeants togolais, mais à quelques mois de l'élection présidentielle, cet inconnu en politique nationale doit faire face à la concurrence d'opposants historiques comme Gilchrist Olympio ou Yaovi Agboyibo. D'où sa stratégie de l'extrême déployée ces dernières semaines en France.

Pas sûr que l'électorat soit sensible à ce genre d'arguments.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Creuser très profond

Environnement

Les forages ne garantissent pas l’obtention d’une eau potable.

Un scandale environnemental

Environnement

La rivière Eké qui traverse Atakpamé est polluée. La faute aux mauvaises pratiques des habitants.

Partir en voyage, c'est possible

Tourisme

C’est le moment de voyager. L’aéroport de Lomé est ouvert au trafic commercial.

Le Sarakawa se refait une beauté

Tourisme

L’hôtel Sarakawa de Lomé vient d’achever des travaux de modernisation. Il était temps.