L'artisan du Togo moderne

05/02/2019
L'artisan du Togo moderne

Gnassingbé Eyadema

Il y a 14 ans, disparaissait le président Gnassingbé Eyadema. 

Un office œcuménique s'est déroulé mardi Palais des congrès de Kara (Nord du Togo) en présence du chef de l'Etat, des membres du gouvernement et des représentants des principales institutions du pays.

En ce 5 février 2005 en fin d’après-midi, les Togolais apprennent incrédules la nouvelle : Gnassingbé Eyadema est décédé. 

Au pouvoir depuis 1967, le ‘vieux’ se confond avec l’histoire de son pays. Sa disparition semble donc inconcevable.

Et pourtant, les premiers communiqués officiels diffusés à Lomé et les messages de condoléances émanant de leaders étrangers ne laissent guère planer de doute la réalité du décès.

Ceux qui l’ont aimé, soutenu politiquement ou combattu reconnaissent en lui une personnalité étonnante et attachante, un charisme évident et une vision pour son pays et pour l’Afrique.

Nul ne peut nier que le Togo moderne doit beaucoup à cet homme singulier.

Il a donné à son pays des structures d’Etat solides qui ont résisté aux tempêtes. 

Le Togo est demeuré à l’abri des violences, de l’instabilité, des rivalités ethniques et religieuses.

Le régime s’est transformé au rythme de la société environnante et est notamment passé du parti unique au multipartisme, de l’autocratie à la démocratie 

Comme en son temps pour le général de Gaulle il a été reproché à Gnassingbé Eyadema d’avoir une vision autoritaire du pouvoir.

En réalité, il a construit les fondations d’un état moderne avec une administration solide et efficace, une armée disciplinée et compétente, un développement économique signalé. 

Dans l’éternel balancier entre la sécurité et la liberté il a fixé le curseur à des niveaux adaptés aux exigences de l’époque.

Et ce serait une singulière bévue que d’apprécier ce régime d’hier avec les yeux d’aujourd’hui.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Deux concerts à ne rater sous aucun prétexte

Culture

Deux concerts géants auront lieu à Tsévié et à Lomé à l'occasion des fêtes de l'indépendance.

La France récompense un projet d’innovation sociale

Développement

L’ONG WEP-Togo vient de recevoir le Prix international de la Fondation ‘La France s’engage’.

La lutte contre la pauvreté s'intensifie

Développement

61.000 foyers dans 585 villages les plus défavorisés recevront tous les trois mois pendant 2 ans deux ans, 15.000 Fcfa.

L'OMS va évaluer les nouveaux besoins

Santé

Matshidiso Moeti (Botswana), la directrice pour l’Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sera à Lomé le 23 avril.