La campagne n'est pas encore ouverte

17/09/2007
La campagne n'est pas encore ouverte

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a mis en garde les partis politiques et les candidats indépendants qui mènent une campagne électorale déguisée avant l'ouverture officielle.

Dans un communiqué, l'institution chargée de l'organisation du scrutin, observe que certains font déjà campagne en faveur de leur liste, au mépris des dispositions légales en vigueur."Malgré les rappels à l'ordre adressés à certains partis politiques, la Céni constate avec regret que ce phénomène tend à s'amplifier risquant à terme d'engendrer des dérapages que ni les populations, ni les acteurs ne souhaitent", souligne le communiqué.

La Céni rappelle que la campagne électorale s'ouvre officiellement le 28 septembre à minuit pour s'achever le 12 octobre à minuit, conformément aux dispositions de l'article 86 du code électoral.

La commission électorale nationale indépendante invite tous les acteurs politiques en compétition « à oeuvrer pour la préservation de la paix et de la sérénité, indispensables à la poursuite du processus électoral et à son succès ».

Certains candidats n'ont pas attendu le 28 septembre pour lancer l'offensive. A Lomé, notamment, la distribution de tracts a débuté dans certains quartiers.

Les élections législatives sont prévues le 14 octobre prochain. Pour le Togo, la dernière étape du processus de réformes politiques entamées il y a deux ans par le président Faure Gnassingbé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Fonds Khalifa entre en jeu

Développement

Le Fonds Khalifa pour le développement de l'entreprise va injecter 15 millions de dollars dans de petits projets agricoles. 

80 jurés pour juger d'affaires graves

Justice

La première session de la Cour d'assises de l’année a débuté lundi. 63 affaires seront jugées.

HCTE : le processus électoral est lancé

Diaspora

Les Togolais de l'extérieur doivent élire 77 représentants lors d'un processus démocratique inédit.

Un sanctuaire dont la population ne doit pas être oubliée

Environnement

Le parc de Fazao-Malfakassa doit être protégé sans pénaliser la population riveraine.