Législatives : bon travail, mais des progrès restent à faire

13/12/2007
Législatives : bon travail, mais des progrès restent à faire

Les acteurs impliqués dans la mise en Œuvre du Programme d'Enregistrement des électeurs et d'Appui au Cycle Electorale au Togo (PEACE-Togo) ont procédé mercredi à Lomé à l'examen des conditions dans lesquelles se sont déroulées les élections législatives du 14 octobre dernier. Globalement, le bilan est positif même si des évolutions sont nécessaires pour les prochains scrutins.

 

PEACE a été un des acteurs qui a favorisé l'organisation et le déroulement d'un scrutin sans violence. « Le bon déroulement du processus électoral permet aujourd'hui d'envisager l' avenir avec plus de sérénité et avec l'espoir légitime de voir les conditions s'améliorer », a déclaré la représentante résidente du PNUD au Togo, Rosine Sori-Coulibaly.

L'entente et la compréhension du gouvernement, de la CENI et de l'ensemble des partenaires (UE, France, USA, Allemagne, HAAC, CENI, partis politiques, société civile) a été un facteur d'une importance capitale.

Pour consolider et pérenniser les acquis et dans la perspectives d'autres échéances électorales, PEACE prévoit la création d'un centre équipé, notamment, d'une bibliothèque moderne et d'ordinateurs reliés à Internet

Le centre disposera d'archives comprenant de nombreuses sources d'information traitant des processus électoraux en Afrique et ailleurs dans le monde. Un outil très utile pour l'analyse comparative des scrutins et la formation du personnel.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Solidaire du Liban

Société

L’opérateur Moov Togo a décidé de baisser de 50% le prix des appels vers le Liban.

Barre symbolique

Santé

Le Togo a franchi jeudi la barre symbolique des 1.000 contaminations au covid-19. 

Si tout va bien

Sport

La saison de football pourrait reprendre début octobre, mais le conditionnel est de mise. 

Gracias de nuevo

Coopération

La ‘brigade médicale ‘ cubaine, dirigée par le Dr Miguel Gomez Cruz, a quitté Lomé mercredi après 4 mois d’une mission anti-covid au Togo.