Les candidats s'y collent !

30/09/2007
Les candidats s'y collent !

La campagne électorale en vue des élections législatives du 14 octobre a officiellement commencé samedi. A Lomé, les premières affiches dont celles des candidats du Comité d'action pour le renouveau (CAR) du Premier ministre Yawovi Agboyibo et du Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir) ont été placardées dans la matinée dans certaines rues de la capitale.

Celles de l'Union des forces de changement (UFC) de l'opposant Gilchrist Olympio étaient également visibles dans le centre ville, principal fief de ce parti.C'est la première fois que le parti de M. Olympio participe à un scrutin législatif au Togo depuis le début du processus démocratique en 1990.

En milieu de matinée, des caravanes de certains candidats ont sillonné les principales rues et des quartiers populaires de la ville.

Plus de 2.000 candidats, issus de 32 partis politiques et listes d'indépendants, sont en lice pour ce scrutin auquel participeront tous les principaux partis politiques.

Ces législatives se dérouleront suivant le mode de scrutin proportionnel de liste à la plus forte moyenne, conformément au nouveau code adopté en février par le Parlement.

L'organisation des législatives "libres" et "transparentes" est la principale condition posée par l'Union européenne pour normaliser ses relations avec le Togo, rompues depuis 1993 pour "déficit démocratique".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.

Début de l'exercice Obangame Express

Coopération

Un exercice naval dénommé Obangame Express, assuré par les forces navales américaines en Afrique (NAVAF), a débuté vendredi avec la participation du Togo.

Interdits à la vente

Santé

Quatre médicaments importés ont été retirés de la vente. Le ministère de la Santé invoque des raisons commerciales.