Les chefs traditionnels sont désormais des démocrates

17/05/2008
Les chefs traditionnels sont désormais des démocrates

Le ministère des Droits de l'homme et de la Démocratie a organisé vendredi, en collaboration avec le programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), un atelier de validation sur la stratégie nationale pour la consolidation de la démocratie et le développement au Togo. Cette rencontre a rassemblé les représentants des partis politiques,  de la société civile, les associations de défense des droits de l'homme et les chefs traditionnels.

Togbui Innocent Yaotsè SémékonawoIII, chef canton d'Aflao-Sagbado à Lomé, assistait aux travaux. Il dit à Republicoftogo, quelles sont ses attentes en matière de promotion de la démocratie et du développement dans le pays. Republicoftogo.com : Comment jugez-vous l'initiative de ministère des Droits de l'homme d'associer les chefs traditionnels à ces discussions ?

Togbui Innocent SémékonawoIII :

Je suis très heureux de pouvoir prendre part à cet atelier qui est essentiel pour nous les chefs traditionnels. Vous savez que dans le temps, les chefs ne respectaient pas la démocratie et les droits de l'Homme. Mais de nos jours il est de notre devoir de les observer dans notre manière d'administrer, car tout développement passe d'abord par la promotion de la démocratie. C'est cela qui justifie ma satisfaction d'être ici.

Republicoftogo.com : Quelle peut être votre contribution ?

Togbui Innocent SémékonawoIII :

Nous sommes là pour apporter tout ce que nous rencontrons dans les villages les plus reculés pour que les conclusions qui sortiront de ses assises se fixent sur les réalités du terrain en vue d'une meilleure promotion des droits de l'homme et de la démocratie. 

Republicoftogo.com : Les droits de l'homme au Togo sont-ils satisfaisants ?

Togbui Innocent SémékonawoIII :

Tout le monde est aujourd'hui unanime pour reconnaître qu'il y a des améliorations sur ce plan. Personne ne peut le nier, la communauté internationale le reconnaît. C'est vrai nous ne sommes pas encore à l'étape des grandes démocraties mais l'élan est manifeste. Et c'est tant mieux pour le Togo et pour les togolais.

Republicoftogo.com : au-delà cet atelier, préconisez-vous autre chose pour accélérer la promotion de la démocratie et des droits de l'homme ?

Togbui Innocent SémékonawoIII : 

Je pense qu'il faut répéter ce genre d'initiatives, mais je souhaite surtout que les conclusions de l'atelier ne finissent pas dans les tiroirs, comme c'est souvent le cas pour d'autres rencontres.

Propos recueillis par Luc ABAKI

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Don de matériel anti-incendie

Coopération

Deux véhicules de lutte anti-incendie ont été offerts aux sapeurs-pompiers de Lomé.

Les gros bras ne font plus les malins

Faits divers

La police a appréhendé huit personnes qui faisaient partie d’un réseau de ‘gros bras’ chargé d'intimider des vendeurs ou des acquéreurs lors de litiges fonciers.

Le cartable magique de Victor Agbegnenou

Diaspora

Le Club diplomatique de Lomé accueillait mardi soir le franco-togolais Victor Agbegnenou, concepteur du cartable numérique.

100 milliards décaissés en 10 ans

Développement

L'Agence nationale pour développement à la base (ANADEB) a pour mission de sortir les plus fragiles de la misère.