Les partis bénéficieront d'un financement public

30/06/2007
Les partis bénéficieront d'un financement public

L'Assemblée nationale du Togo a adopté mercredi une loi relative au financement des partis politiques. Un projet en ce sens avait été adopté en Conseil des ministres il y a quelques semaines. Désormais, tous les partis ayant obtenu au moins 5% des voix sur le plan national aux législatives ou au moins 5 élus à l'Assemblée nationale ou encore au moins 10% des suffrages aux élections locales, pourront bénéficier d'un financement public.

Il précise que le montant que percevront les partis sera proportionnel à leur représentativité sur l'échiquier national.La loi prévoit en outre l'octroi d'une prime spéciale aux formations qui assureront la promotion des femmes en politique.

Le financement sera supervisé par une Commission nationale de financement public chargé de veiller au respect des modalités de financement et de contrôler la gestion des fonds alloués.

Cette Commission sera composée de cinq membres nommés par décret pour un mandat de cinq ans renouvelable.

L'adoption de la loi s'inscrit dans la mise en Œuvre de l'Accord politique global d'août 2006 auquel ont souscrit l'ensemble des partis politiques togolais.

Cette loi est une première au Togo.

Des élections législatives sont prévues le 5 août prochain dans le pays.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une réserve régionale alimentaire en cas de coup dur

Cédéao

La Cédéao développe un projet pour mettre l'ensemble des pays membres à l'abri de crises alimentaires majeures.

Le Togo, acteur majeur de la création contemporaine

Culture

La 4e édition de Révélations, la biennale internationale des métiers d’art et de la création contemporaine, se déroule du 23 au 26 mai à Paris.

Les jeunes Togolais font bouger l’univers digital

Coopération

La première édition du Forum de l’entrepreneuriat numérique et estudiantin (FENES) aura lieu le 31 mai prochain. Il est soutenu par la coopération allemande. 

Marche forcée vers l'uniformisation

Uemoa

Les 8 pays composant l'UMOA doivent avoir les mêmes règles et les mêmes pratiques. Ce n'est pas encore le cas.