Maintien de l'ordre en période électorale : soutien de l'Onu

22/09/2007
Maintien de l'ordre en période électorale : soutien de l'Onu

Le centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement qui a son siège au Togo a mis à la disposition des forces de l'ordre un guide pratique qui explique l'attitude à adopter pendant le processus électoral. Intitulé "Guide de maintien de l'ordre en période électorale par les forces de sécurité", ce document élaboré dans un style simple avec une iconographie adaptée a pour objectif de faciliter le travail des agents de sécurité qui seront déployés sur le territoire à l'occasion de la campagne électorale et du vote le 14 octobre prochain.

Ce Guide servira aussi de "pont" entre le ministère de la Sécurité et les policiers et gendarmes sur le terrain."Nous nous félicitons de cette initiative car c'est un document qui vient compléter l'arsenal que nous allons mettre à la disposition de nos forces", a déclaré le ministre de la Sécurité Atcha Titikpina.

Le dispositif sécuritaire mis en place prévoit le déploiement de plus de 6.000 policiers et gendarmes sur toute l'étendue du territoire.

Par ailleurs, une autre opération dénommée "Araignée" a été lancée pour la seule ville de Lomé, afin de réduire le taux de criminalité durant la période des élections et au-delà.

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.

Culture de la diplomatie

Culture

Profitant de sa visite de travail de 24h au Togo, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a visité jeudi soir le Palais de Lomé.

L'Allemagne auprès des nouvelles municipalités

Coopération

La maire d’Atakpamé, Florence Kouigan, a reçu mercredi la visite de l’ambassadeur d’Allemagne, Matthias Veltin.

Tigre de papier

Faits divers

Des scènes d’une rare violence contre les forces de sécurité se sont produites fin novembre à Lomé et à Sokodé.