Négociations exclusives avec le Groupe singapourien

29/06/2020
Négociations exclusives avec le Groupe singapourien

Un partenaire stratégique

Les députés ont adopté lundi à l'unanimité le projet de loi qui autorise la cession du capital de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT).

Le texte va permette de rentrer en négociation avec le groupe Olam en vue de lui céder tout ou partie de sa participation dans le capital social.

‘Cette volonté de céder partiellement ou totalement le capital de la NSCT répond au souci du gouvernement de trouver un partenaire stratégique de renom pouvant contribuer, grâce à son expertise dans le domaine de l’Agro-industrie, à l’atteinte des objectifs de l’axe 2 du plan national de développement’, a déclaré Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances à l’issue du vote.

Olam est une entreprise singapourienne de négoce et de courtage de denrées alimentaires. Ce Groupe est contrôlé par Temasek Holdings, le Fonds souverain singapourien.

Olam est actif en Afrique dans le café, le cacao, le coton et l’huile de palme.

Grâce à cette privatisation, il sera possible de doubler les rendements en modernisant la filière et en garantissant les prix aux producteurs.

Selon Sani Yaya, Olam a développé des approches dont les résultats sont probants.

Le partenariat envisagé sera conduit dans un processus inclusif et participatif avec les acteurs de la filière conformément aux engagements du président Faure Gnassingbé, a souligné le ministre.

L’opérateur procédera à des investissements pour accompagner les producteurs, notamment en développant le réseau de pistes rurales afin de désenclaver les régions cotonnières.

La production de coton a sensiblement baissé. 116.000 tonnes pour la campagne 2019-2020. Les prévisions étaient de 150.000 tonnes.

Le coton est le 4e produit d’exportation après le phosphate, le clinker et le ciment.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une fausse bonne idée

Environnement

Les déchets ménagers peuvent-ils servir de protection contre les inondations ?

Le Nord n'est pas oublié

Développement

Le déficit en eau est patent dans le Nord du Togo (Savanes, Kara et Centrale). Un problème pour l’agriculture, mais aussi pour les habitants.

Un programme exemplaire

Coopération

L'AFD a accordé une subvention de 3 millions d'euros en faveur du programme de transferts monétaires.

Une justice pour le peuple

Justice

Nul n'est au-dessus de la loi, pas même l'État.