Nicolas Lawson ne veut pas de l'aide extérieure

20/09/2008
Nicolas Lawson ne veut pas de l'aide extérieure

Nicolas Lawson est, certes, un homme politique sympathique et intelligent, mais ses récents propos sur la question de l'appui extérieur au Togo ont de quoi surprendre. Le président du Parti pour le  Renouveau et la Rédemption (PRR, opposition, qui n'a pas de représentation parlementaire) estime qu'il est « suicidaire et vain pour nos dirigeants et nos peuples en Afrique de croire que nous  pouvons compter sur des aides extérieures pour régler nos  redoutables problèmes".

Une déclaration faite alors que les autorités togolaises viennent de participer à Bruxelles à une conférence avec les partenaires au développement. Des partenaires qui ont décidé de se réengager rapidement et avec efficacité au Togo."Nous avons toujours été floués et pillés et il faut beaucoup de naïveté ou de l'impudence pour continuer à faire croire à notre peuple qu'il sera sauvé par le concours des aides extérieures", affirme M. Lawson.

Le problème est que le président de cette formation n'était pas à Bruxelles. Il n'a donc pas pu se rendre compte de visu du degré de mobilisation des bailleurs et de leur volonté de voir le Togo s'en sortir.

Les fonctionnaires internationaux présents à la conférence n'avaient pas le look ni les propos de potentiels pilleurs de l'économie togolaise, mais plutôt le discours d'experts prêts à faire le maximum pour permettre au Togo de redécoller après plus d'une décennie de chaos et de misère.

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'AFD et Proparco en mode riposte

Développement

La pandémie de covid 19 impacte l’Afrique, engendrant des crises sanitaire, sociale et économique inédites. 

Zoom sur le Togo

Tech & Web

Connaître l’histoire du Togo, s’informer en temps réel, trouver des offres d’emploi et des infos pratiques.

Les éléments se déchaînent

Environnement

Le Préfet maritime, Néyo Takougnadi, a mis en garde la population contre les risques engendrées par une mer violente dans les 3 mois à venir.

Une justice pour tous est un gage de bonne santé démocratique

Justice

Le Programme d’appui au secteur de la justice (PASJ) arrive à son terme cette année.