Peine de mort : la FIDH salue la décision du gouvernement

11/12/2008
Peine de mort : la FIDH salue la décision du gouvernement

La Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH) et son organisation membre, la Ligue togolaise des droits de l'Homme (LTDH), se sont félicités de l'adoption mercredi par le gouvernement d'un projet de loi destiné à abolir la peine de mort. Une peine qui n'est plus appliquée au Togo depuis 30 ans.

Dans un communiqué rendu public jeudi, la FIDH et la LTDH appellent les parlementaires qui seront amenés prochainement à se prononcer sur l'abolition de la peine de mort, « à dépasser les clivages et préparer le Togo à un avenir plus sûr et plus respectueux des droits de l'Homme en adoptant le projet de loi portant abolition de la peine de mort au Togo ».« La FIDH et la LTDH qui avaient adressé à plusieurs reprises cette demande au chef de l'Etat depuis la crise de 2005 se félicitent de ce pas important sur le chemin de la surpression de la peine de mort sur le continent africain » souligne le même communiqué.

« L'abolition de la peine de mort considérée comme une peine humiliante dégradante et cruelle par la communauté des Nations respectueuse des droits de la personne humaine à laquelle nous appartenons, s'est imposée à la conscience collective des Togolais depuis trente ans de moratoire », pouvait-on lire mercredi dans le communiqué publié à l'issue du Conseil des ministres.

Lire le communiqué du Conseil des ministres

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FIFA va financer la construction d’un Centre technique

Sport

Une mission de la FIFA s’est rendue au Togo pour évaluer les besoins de la Fédération.

Relation ultra-pacifique

Coopération

Le Togo ne dispose pas de centrales nucléaires et n’a pas de programme atomique civil ou militaire.

Des couveuses pour les hôpitaux togolais

Coopération

Tika, l’Agence de coopération turque, a offert au Togo 6 couveuses destinées aux principaux hôpitaux du pays.

Une justice plus humaine

Justice

Les expulsion forcées, les démolitions de bâtiments, ordonnées par décision de justice, sont suspendues jusqu’à nouvelle ordre.