Retour vers le passé

01/03/2018
Retour vers le passé

L'opposition cherche à cueillir le pouvoir sans réel effort démocratique

Les propos ont au moins le mérite d’être clairs.

‘La coalition qui n’est que porteur des aspirations légitimes du peuple, ne peut en aucun cas accepter un accord qui permettrait au président actuel de se présenter en 2020’. C’est ce que l’on peut lire dans une déclaration publiée jeudi par les 14 partis de l’opposition engagés dans un dialogue avec la majorité.

Dans ce contexte, on se demande à quoi pourraient bien servir des pourparlers. Pour discuter de quoi ?

Les ‘aspirations légitimes du peuple’, expression favorite des opposants, ne recouvre pas la réalité. Il existe au Togo une partie du peuple qui soutient l’opposition et une autre qui est derrière le pouvoir.

Et seule une élection pourra permettre de savoir quel camp bénéficie de l’adhésion la plus large. Le principe d'exclure quiconque s'apparente à une démarche anti-démocratique.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.

Emmanuel Sogbadji, un artiste perfectionniste

Culture

Marc Vizy, l’ambassadeur de France à Lomé, a remis mercredi les insignes de Chevalier des Arts et Lettres à Emmanuel Sogbadji.

Le Parlement de la Cedeao n'a jamais évoqué un report des élections

Cédéao

Le contexte électoral est propice aux tentatives de désinformation. Internet est un accélérateur de fausses informations.

Terrorisme : anticiper une éventuelle menace

Coopération

Les forces de sécurité togolaises, en partenariat avec la France, ont achevé mercredi un exercice destiné à lutte contre la menace terroriste.