Réunion de crise autour du président

17/07/2009
Réunion de crise autour du président

Faure Gnassingbé a tenu mercredi une réunion de crise avec ses ministres et avec les représentants des populations victimes des dernières inondations à Lomé. Le président a assuré les chefs de cantons et les présidents des comités de développement des quartiers de Lomé, que toutes les mesures seraient prises pour secourir les sinistrés.

"Le gouvernement reste attentif et prendra toutes les mesures idoines pour porter l'assistance nécessaire aux victimes" a assuré Faure Gnassingbé. Au nom des populations, Togbui Aklassou de Bè a remercié le chef de l'Etat.

« La construction de maisons au bord des rivières dans des zones inondables doit cesser », a-t-il indiqué. Il a également souhaité qu'un réseau d'assainissement soit construit, notamment, à Adakpamé pour recueillir les eaux de pluie.

Les pluies très abondantes qui se sont abattues récemment sur la capitale togolaise et sa banlieue ont provoqué d'importants dégâts et contraints de nombreux habitants à fuir leurs habitations.

Le gouvernement a du aménager trois camps pour abriter les sinistrés , à Baguida, Kélégougan et Bè.

Pour l'instant, aucun cas de choléra n'a été enregistré.  

En juillet 2008, le Togo avait été victime de graves inondations et les services météorologiques ont averti de risque de précipitations dans la région des Plateaux.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fin du stage au Maroc

Sport

Les Eperviers U20 ont fait match nul (1-1) face à leurs homologues du Maroc lors d’un match amical mardi à Rabat.

Réseau très structuré

Faits divers

Neuf délinquants de nationalité nigériane ont été présentés mardi par la police.

Le paludisme tue davantage que le Coronavirus

Santé

En 2016, la communauté internationale s’est promis de réduire de 90% en vingt ans la mortalité liée au paludisme dans le monde.

Situation sous contrôle à Katanga

Santé

L’épidémie de choléra qui était apparue dans la zone portuaire (village de Katanga) est sous contrôle, a indique lundi le ministère de la Santé.