‘Un coup isolé n’arrête jamais le combat'

23/01/2020
‘Un coup isolé n’arrête jamais le combat'

Le DC 3 avait été saboté

Le 46e anniversaire de l'attentat de Sarakawa sera marqué vendredi par un dépôt d’une gerbe sur le site en présence du président Faure Gnassingbé.

Le 24 janvier 1974, le DC3 dans lequel se trouve le président Gnassingbé Eyadema s'écrase à Sarakawa (nord Togo). 

Un sabotage attribué aux milieux d’affaires étrangers hostiles au projet de nationalisation de la société des mines de phosphates.

La réaction ne se fait pas attendre. Le 2 février 1974, Gnassingbé Eyadema, sorti miraculeusement indemne du crash, annonce la nationalisation de la Compagnie togolaise des mines du Bénin.

Le Togo, dès lors, va plus que jamais s'affirmer soucieux de son indépendance économique et, plus généralement, de son authenticité. 

Le nom de certaines villes sont africanisées et de nombreux togolais renoncent à leurs prénoms étrangers - Français principalement - au profit de prénoms typiquement africains.

Ainsi, le président lui-même abandonne Etienne pour Eyadema. 

L'année 1974 est qualifiée de ‘trois glorieuses’ dans l’histoire du Togo.

L'épave de l'avion a été conservé dans un mausolée afin que les Togolais se souviennent.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Toujours là quand il le faut

Coopération

L’UE veut privilégier les projets intégrant le principe d’une croissance inclusive.

Les nouvelles ambitions de l'Institut français

Culture

L’Institut Français du Togo se modernise en profondeur pour mieux accueillir le public.

Trafic aérien : efficacité relative des tests PCR

Santé

Des tests de diagnostic PCR et même peut être salivaires seront exigés pour se rendre au Togo.

Processus complexe

Développement

Le chantier de réhabilitation de la route Lomé-Kpalimé (120 km) devrait débuter prochainement.