Une délégation de l'OIF chez Faure

30/03/2007
Une délégation de l'OIF chez Faure

Une délégation de l'organisation internationale de la francophonie OIF dépêchée à Lomé par le secrétaire général Abdou Diouf a été reçue en fin de matinée à la présidence de la république, où elle s'est s'entretenue avec le chef de l'ETat, Faure Essozimna Gnassingbé. La délégation conduite par Nelson Noël Messone séjourne au Togo depuis le début de la semaine.

Il s'agit d'une mission technique d'évaluation, agissant dans le cadre des préparatifs des élections législatives anticipées de juin 2007. Elle s'informe dit-elle, " en amont, de l'état actuel des préparatifs du scrutin" et vient en prélude aux observateurs, que l'OIF va envoyer.

Sa présence à Lomé fait suite à une demande des autorités togolaises de voir l'Organisation Internationale de la Francophonie s'impliquer dans l'observation du processus électoral.

La même délégation était mardi au cabinet du Premier ministre Yaovi Agboyibo avec qui, elle a évoqué la façon, dont elle compte agir dans le processus électoral.

La mission a également été reçue mercredi par le président de l'Assemblée nationale, Abass Bonfoh.

Le succès de ces législatives tient à coeur les autorités togolaises qui ont sollicité, outre l'expertise des observateurs internationaux, la fourniture de kits venant de la République démocratique du Congo (RDC) et qui avaient été utilisés lors des élections générales dans ce pays il y a quelques mois.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le deuxième inventaire forestier débutera le 1er mars, a annoncé vendredi le ministère de l’Environnement.

Aide à la petite agriculture

Coopération

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) fournira des kits de production à 900 foyers agricoles vulnérables.

Des Togolais bien couverts

Social

Quatre millions de Togolais sont concernés par cette couverture santé.

Appels dans le vide

Environnement

Avec des caniveaux utilisés comme dépotoirs, la fin des inondation n'est pas pour demain.