Zakari Nandja préconise un « nouveau format » pour les FAT

11/03/2008
Zakari Nandja préconise un « nouveau format » pour les FAT

L'atelier organisé à l'attention d'une quarantaine d'officiers togolais sur le cadre légal d'intervention de l'armée dans un contexte démocratique, a été ouvert ce matin à l'Etat Major général des FAT par la Premier Ministre Komlan Mally.  Dans son mot d'ouverture, M. Mally a insisté sur le rôle prépondérant que doit jouer l'armée dans un Etat de droit avant d'ajouter que « la modernisation et la professionnalisation de  l'institution passent non seulement par une dotation suffisante en matériel et en logistique, mais surtout par la qualité de la formation de son effectif ». 

Le PM estime les Forces armées togolaises sont un « pilier central dans la promotion de la démocratie au Togo ». Il a pour cela salué l'initiative de cette rencontre qui vient renforcer les aptitudes de l'institution militaire dans un cadre démocratique.

Le chef d'Etat major Général des FAT, le général Zakari Nandja (photo), a pour sa part reconnu que l'environnement politique au Togo, caractérisé par le multipartisme, la démocratie, la liberté d'expression individuelle et collective exigent des Etats, « de nouveaux formats pour forces de défenses et une évolution de leur rôle en adéquation en harmonie avec l'économie, l'état social et les mentalités des populations qu'elles sont amenées à protéger ».

Le séminaire s'achèvera jeudi.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.