Couverture maladie : le système sera revu

26/06/2019
Couverture maladie : le système sera revu

Des citoyens mieux couverts

En dépit des efforts du gouvernement, la majorité de la population ne bénéficie pas de l’assurance maladie. Elle doit prendre à sa charge le paiement direct des soins. Et c'est très cher.

Le faible taux de couverture et l’efficacité limitée de notre système de couverture sociale s’expliquent principalement par sa fragmentation et les limites de la loi mettant en place le régime d’assurance maladie obligatoire. 

D’où la nécessité de réformer ce système en procédant à la relecture de la loi. 

Cette révision permettra de mieux articuler l’ensemble des mécanismes existant et d’étendre la couverture à tous les habitants. 

Ce système intégré de couverture maladie universelle sera mis en place de façon progressive en tenant compte des paramètres techniques déterminant son efficacité et sa viabilité financière. 

Il comprend un régime d’assurance maladie obligatoire de base et un régime d’assistance médicale. 

La réforme sera conduite de pair avec le renforcement du système sanitaire dans le but de rendre disponibles des services de santé de qualité.

Le gouvernement insiste particulièrement sur ce volet qui s’intègre dans la politique globale de développement social et d’inclusion financière.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Reprise des discussions avec le Premier ministre

Santé

Gilbert Tsolenyanu, le secrétaire général du Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), commençait à s’impatienter.

Visite à Lomé de la représentante d’ONU Femmes

Coopération

Oulimata Sarr, directrice régionale de ONU Femmes, l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, effectue une visite au Togo. 

Drogba en vedette pour la réouverture de Kégué

Sport

Le stade de Kégué, fraîchement rénové, sera inauguré le 27 juillet prochain par Faure Gnassingbé.

Le Fonds Khalifa entre en jeu

Développement

Le Fonds Khalifa pour le développement de l'entreprise va injecter 15 millions de dollars dans de petits projets agricoles.