Mobilisation pour une généralisation des ARV

01/05/2008
Mobilisation pour une généralisation des ARV

Des partenaires au développement ont alloué plus de 1,2 million de dollars pour l'achat d'antiretroviraux (ARV), a-t-on appris jeudi de source officielle. Cette somme a été accordée, notamment par la France et le Fonds mondial de lutte contre le sida, lors d'une table ronde mercredi à Lomé, a indiqué le ministre de la coopération Gilbert Bawara.

"Nous avons décidé de solliciter leur concours, compte tenu des difficultés que nous rencontrons ces derniers mois dans la prise en charge des malades du sida", a-t-il souligné.Le Togo est confronté ces deux dernières années à des ruptures incessantes de stocks d'ARV. Cette situation a poussé plusieurs centaines de malades du sida à organiser en novembre dernier un sit-in devant le Parlement et à manifester dans Lomé.

Début décembre, l'Etat a mis à la disposition de ces malades plus de 6.000 boîtes de Triomune pour une période de deux mois.

"Cet apport des bailleurs va nous soulager, car nous souffrons cruellement de ces ruptures répétées d'ARV", a confié Augustin Dokla, le président du Réseau des personnes vivant avec le Vih/sida (Ras+).

Dans le pays, où le taux de prévalence est estimé à 3,2%, on dénombre plus de 120.000 séropositifs.

Environ 8.865 malades du sida sur 26.232 bénéficient de ces ARV, selon les dernières statistiques du ministère de la santé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A Lomé, encore trop d'antivax

Santé

De nombreux togolais sont réticents à l’idée de se faire vacciner contre le Coronavirus. 

Israël est de retour

Union Africaine

Israël est redevenu un pays observateur à l'Union africaine.

Ca débute mal à Tokyo

Sport

Deux joueurs de l'équipe sud-africaine de football ainsi qu'un membre de l'encadrement, installés dans le Village olympique des JO de Tokyo, ont été testés positifs.

Schéma vaccinal complet : feu vert pour le Covishield

Santé

Les vaccins AstraZeneca/Covishield - ceux administrés au Togo - sont désormais reconnus par les pays de l'UE.