Pour dire non à l'excision

15/10/2008
Pour dire non à l'excision

Sept pays ouest-africains se sont engagés mercredi à Ouagadougou à harmoniser leurs législations pour éradiquer l'excision, pratiquée dans l'ensemble des seize pays d'Afrique de l'Ouest. "L'engagement politique que nous avons pris doit se traduire par des actes concrets qui sont l'harmonisation des lois contre les mutilations génitales féminines", a déclaré la ministre de l'Action sociale du Burkina Faso, Pascaline Tamini, au nom de ses collègues réunis à Ouagadougou lors d'une conférence sur la pratique transfrontalière de l'excision.

Les ministres chargés des questions sociales du Bénin, du Burkina Faso, de Côte d'Ivoire, du Ghana, du Mali, du Niger et du Togo se sont aussi engagés à harmoniser les mécanismes d'application des lois contre ce phénomène qui touche notamment la moitié des femmes au Burkina Faso, 45% en Côte d'Ivoire, 17% au Bénin et 5% au Niger, selon le Fonds des nations unies pour les femmes (UNIFEM).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Jack Ma s'entretient avec le président togolais

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé s’est entretenu jeudi avec le fondateur d’Alibaba, Jack Ma.

Défaite à domicile

Sport

L'équipe des Comores a battu le Togo jeudi à Lomé (1-0). Mauvais départ pour les Eperviers.

Mieux informé, mieux protégé

Social

Le site officiel de la protection sociale a été lancé jeudi à l’initiative du ministère de la Fonction publique et de la protection sociale.

La recette de la réussite

Tech & Web

L’emblématique fondateur d’Alibaba, Jack Ma se trouve à Lomé. Il a rencontré des jeunes entrepreneurs togolais et africains.