Pour lutter contre le virus, l'automédication n'est pas la bonne solution

22/10/2020
Pour lutter contre le virus, l'automédication n'est pas la bonne solution

Pas de panique. Seul l'avis du médecin compte

La pandémie fait peur. De nombreux Togolais redoutent de tomber gravement malades après avoir contracté la Covid-19.

Du coup, à la moindre fièvre, au plus petit rhume, c’est l’automédication qui est privilégiée au détriment d’une consultation chez le docteur. 

‘Toute prise de médicaments en cas symptômes évocateurs d’une infection au coronavirus doit faire l’objet d’un encadrement du médecin traitant, mais malheureusement, les officines informelles font toujours recettes’, a déploré jeudi Innocent Kpeto, le président de l’Ordre des pharmaciens.

Invité d’une station de radio, il a rappelé que des symptômes comme de la fièvre, des maux de tête, des courbatures ou une perte du goût ou de l’odorat étaient les signes cliniques du virus.

Les pharmaciens sont là pour conseiller les patients, mais leur rôle est d’abord de les orienter vers des centres de tests ou des hôpitaux avant de délivrer le moindre médicament.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le nord du Togo sous haute tension

Développement

Une ligne haute tension de 240 km eva permettre d'alimenter les population du nord. La clé du développement.

Le cinéma est le reflet de notre société

Éducation

L'institut français de Lomé a lancé mardi soir le Festival du film européen.

L'attaque a eu lieu dans les eaux ghanéennes

Faits divers

Le site spécialisé FleetMon a annoncé hier l’attaque du pétrolier Agisilaos (pavillon Marshall) dans la nuit du 29 au 30 novembre.

Fin du stage au Maroc

Sport

Les Eperviers U20 ont fait match nul (1-1) face à leurs homologues du Maroc lors d’un match amical mardi à Rabat.