'Une épidémie en grande partie cachée'

18/01/2021
'Une épidémie en grande partie cachée'

Aurait-il été possible de circonscrire le virus ?

L'OMS et Pékin auraient pu agir plus vite au début de l'épidémie de Covid-19, ont conclu les experts indépendants chargés d'évaluer la riposte mondiale, pour qui la propagation du virus a bénéficié d'une "épidémie en grande partie cachée".

Dans son second rapport qui doit être présenté mardi lors d'une réunion à l'Organisation mondiale de la santé, ce panel d'experts souligne qu'"en se référant à la chronologie initiale de la première phase de l'épidémie, on constate qu'il aurait été possible d'agir plus vite sur la base des premiers signes".

Le Togo a été durement impacté par la pandémie avec ses conséquences sanitaires, sociales et économiques.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La parole est à vous

Coopération

L’union européenne, l’Allemagne et la France ont lancé vendredi une initiative particulièrement originale.

Meilleure gestion de la distribution de l'eau

Coopération

Un séminaire sur la gestion de l'eau s'est ouvert jeudi à Lomé. 

La capitale concentre l'essentiel des cas

Santé

La grande majorité des nouveaux cas de Covid-19 est enregistrée à Lomé. 

Pas irréversible

Santé

Le glaucome touche environ 12% la population togolaise.