Bon climat à Lomé

16/09/2009
Bon climat à Lomé

Une conférence ouest-africaine sur les changements climatiques et les droits de l'Homme s'est ouverte mardi à Lomé, en prévision du sommet de l'ONU sur le réchauffement, prévu en décembre à Copenhague.

Parmi les thèmes au programme figurent l'impact du changement climatique sur les femmes et les enfants, sur les migrations, ou encore sur les conflits entre bergers et fermiers, selon un communiqué conjoint de l'ONU, de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 membres) et du gouvernement togolais, organisateurs de la réunion de deux jours.Quelque 80 experts des commissions nationales des droits de l'Homme et des départements gouvernementaux chargés des questions environnementales et climatiques des Etats de la région étaient réunis dans la capitale togolaise mardi.

Leurs travaux devront être validés mercredi par les ministres ouest-africains chargés de l'Environnement et des droits de l'Homme.

"Cette conférence vise notamment à trouver les moyens les plus appropriés pour intégrer nos préoccupations dans la position commune africaine qui sera revue du 19 au 22 octobre prochain par l'Union africaine à Addis Abeba avant les autres étapes des négociations internationales et à Copenhague", a expliqué Daniel Eklou, directeur du département des affaires humanitaires et sociales de la Cédéao.

Le sommet de Copenhague (7-18 décembre) vise à aboutir à un accord sur les émissions de gaz à effet de serre pour la période post-2012, après l'expiration du protocole de Kyoto.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Chrono trop juste

Sport

Au 50 mètres nage libre, le Togolais Damien Otogbé a montré tout son potentiel.

La menace B et C

Santé

L’hépatite B et C est toujours très active dans le pays. Le taux d’infection serait de 15%.

'L’expérience du Togo est enrichissante'

Développement

Mario Pezzini, le directeur du Centre de développement de l’OCDE, s’est entretenu mercredi à Lomé avec le Premier ministre.

Anticiper une sortie de crise sanitaire

Développement

Le pouvoir togolais pense déjà à l’après-pandémie et il a raison.