Inondations : bilan à la hausse

27/09/2007
Inondations : bilan à la hausse

Vingt-trois personnes sont mortes dans la préfecture de Kpendjal (environ 650 km au nord de Lomé) après les pluies diluviennes tombées ces derniers jours, selon un nouveau bilan publié jeudi. Un précédent bilan avait fait état le 13 septembre de vingt morts. Trois autres personnes sont mortes ces derniers jours parmi les 58 blessés enregistrés dans cette préfecture, a indiqué Roger Tamassé Danioué, le directeur du ministère des affaires sociales.

Ces pluies qui ont touché d'autres régions ont fait plus de 22.000 sans abri pour 130.000 sinistrés, a souligné M.Danioué."Des milliers d'hectares de champs de cultures vivrières et plus de 29.400 cases ont été détruites", a-t-il précisé.

La rentrée scolaire prévue le 17 septembre a été reportée au 17 octobre en raison des dégâts provoqués par ces pluies, une soixantaine de bâtiments scolaires ayant été endommagés.

Le gouvernement a débloqué plus de 500 millions de francs CFA (762.245 euros) pour les opérations de secours, d'assistance et de réparation.

Les inondations provoquées par des pluies diluviennes ont fait près de 300 morts et environ 1,5 million de sinistrés dans une vingtaine de pays d'Afrique.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une réserve régionale alimentaire en cas de coup dur

Cédéao

La Cédéao développe un projet pour mettre l'ensemble des pays membres à l'abri de crises alimentaires majeures.

Le Togo, acteur majeur de la création contemporaine

Culture

La 4e édition de Révélations, la biennale internationale des métiers d’art et de la création contemporaine, se déroule du 23 au 26 mai à Paris.

Les jeunes Togolais font bouger l’univers digital

Coopération

La première édition du Forum de l’entrepreneuriat numérique et estudiantin (FENES) aura lieu le 31 mai prochain. Il est soutenu par la coopération allemande. 

Marche forcée vers l'uniformisation

Uemoa

Les 8 pays composant l'UMOA doivent avoir les mêmes règles et les mêmes pratiques. Ce n'est pas encore le cas.