L'aéro-club souffle ses 75 bougies

12/03/2009
L'aéro-club souffle ses 75 bougies

En ce début d'année, l'Aéro-club du Togo (ACG) fête ses 75 ans, le plus ancien de toute l'Afrique de l'Ouest. A l'origine de sa création en 1934, deux passionnés d'aviation, le gouverneur français de l'époque et un avocat. Des décennies d'aventure et d'amitiés pour les pilotes. La première piste en herbe se trouvait à l'emplacement actuel du CHU de Lomé. Les vols s'effectuaient sur des appareils datant de 1914 comme des Caudron-Renault G3 et des Potez.

Ce n'est qu'en 1945 que l'aéroport de Lomé est construit (site du Cerfer aujourd'hui).C'est l'époque des premiers convoyages d'avions de tourisme depuis l'Europe vers Lomé. Une femme, Maryvonne Chauvreau, effectuera le voyage Bordeaux-Lomé à bord d'un Jodel D120. L'appareil  peut être aperçu en longeant l'avenue de la Libération, en face de la Grande Poste.

 

En 1977, deux français, Lucien Jaume et Michel Gotrand

s'envolent depuis Avignon (sud de la France) pour rejoindre le Togo à bord d'un Cessna 150 biplace qui dispose d'instruments de bord très limités et de cartes région très approximatives.

Une aventure de 8500 km qui passe par  l'Espagne le Maroc, le Sahara, la Mauritanie, le Sénégal, la Côte d Ivoire, le Ghana, et enfin le Togo et son Aéro-club après un périple de 9 jours.

 

L'Aéro-club du Golfe n'a eu de cesse de moderniser sa flotte et d'étoffer la liste de ses membres. Au début des années 90, il disposait de 7 instructeurs qui avaient formé 146 pilotes, dont 39 Togolais.

Pendant les périodes de crise, l'ACG n'a jamais arrêté de fonctionner poursuivant la formation de pilotes privés dont certains sont devenus professionnels travaillant pour des compagnies aériennes en Europe

 

Parmi les jeunes formés par le club, Laurent Kanri (photos), originaire d'Atakpame.

En 1997, il débarque a l'ACG comme simple barman.

C'est alors qu'il se découvre une passion pour les avions mais faute d'argent, la possibilité de devenir pilote n'est qu'un rêve.

Un rêve qui deviendra réalité grâce à la générosité des membres de l'aéro-club qui décident de payer sa formation.

 

En 2005, Laurent Kanri effectue son premier vol solo avant d'obtenir son brevet de base français à la fin de la même année. Il a à son actif plus de 120 heures de vol et travaille à plein temps à l'aéro-club.

L'ACG dispose aujourd'hui de plusieurs appareils de tourisme destinés à la formation, mais aussi aux baptêmes de l'air et à la location pour des voyages au Togo (le pays compte un second aéroport international à Niamtougou et 10 pistes de brousse qui datent de l'époque coloniale) ou dans la sous-région.

Le club dispose également d'une section de parapente créée et animée par le fondateur de cette discipline, le Français Gérard Boson. L'activité se pratique dans la région des Plateaux.

 

L'aéro-club accueille les visiteurs dans son petit restaurant situé le long de la piste de l'aéroport de Lomé ; une occasion de savourer un bon café en observant les gros porteurs à l'atterrissage ou au décollage.

Renseignements

ACG LOME +228 226 21 01

Laurent     +228 913 22 50

Email 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Nouveau chapitre

Coopération

Le Togo et l’Allemagne devraient, dans les prochains mois, ouvrir un nouveau chapitre de leur coopération.

Bureau des plaintes

Développement

Pour une gestion consensuelle, efficace, équitable et permanente des projets de développement, il faut de la cohésion.

Plus de peur que de mal

Faits divers

L’un des plus anciens établissements du Togo, l’hôtel du Golfe à Lomé, a été victime d’un sinistre qui aurait pu être dramatique.

Mobilisation en faveur du FIDA

Développement

Plusieurs dirigeants africains demandent à la communauté internationale d'être plus généreuse.