L’affaire est dans le sac

31/10/2014
L’affaire est dans le sac

80 % des sacs plastiques ne sont ni triés ni recyclés

Le délai de grâce accordé par le gouvernement aux importateurs et producteurs de sachets plastiques et emballages non biodégradables prend fin ce vendredi. Théoriquement, leur commercialisation est interdite depuis … 2011, mais de nombreuses entreprises ignorent cette réglementation.

A partir du 1er novembre, les contrevenant s’exposeront à la rigueur de la loi. Ils risquent entre 5 et 10 millions de francs CFA d’amende et de 2 mois à 2 ans de prison.

Les sachets plastiques non biodégradables présentent des risques pour l’homme et pour l’environnement.

Les sacs plastiques sont une source de pollution considérable. 80 % des sacs plastiques ne sont ni triés ni recyclés : entre 100 et 400 années sont nécessaires pour qu'ils puissent se dégrader. Comme ils sont légers, ils ont tendance à s'envoler, et on les retrouve partout dans les milieux naturels : champs, rivières, et mer, où ils contribuent à la dégradation des paysages.

Les technologies évoluent avec la mise sur le marché des sacs 100 % biodégradables à base d'amidon de maïs, mais qui coûtent jusqu'à 10 fois plus chers que les sacs à base de polyéthylène.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles ambitions de l'Institut français

Culture

L’Institut Français du Togo se modernise en profondeur pour mieux accueillir le public.

Processus complexe

Développement

Le chantier de réhabilitation de la route Lomé-Kpalimé (120 km) devrait débuter prochainement.

La politique de l'eau est en marche

Développement

700 millions de Fcfa, c’est le montant consacré à l’extension du réseau d’eau potable dans plusieurs quartiers de la capitale.

Une appli pour les Zem

Tech & Web

La Délégation à l'organisation du secteur Informel (DOSI) vient de lancer une application destinée aux conducteurs de taxi-motos.