L’avenir s’éclaircit

22/03/2019
L’avenir s’éclaircit

Accueil enthousiaste de la population

Eclairer toutes les localités du Togo, c’est l’objectif affiché par les autorités.

Elles veulent parvenir à un taux d'électrification de 50% d’ici 2020 et de 100% en 2030, principalement en tablant sur les énergies renouvelables.

L'Agence d'électrification rurale et des énergies renouvelables (ATDR) a lancé  vendredi à Lomé des ateliers régionaux destiné à sensibiliser les acteurs du secteur.

Pour parvenir à une couverture complète du territoire, la seule solution est d’avoir recours au solaire. La stratégie passe donc par l’installation de mini-centrales dans les zones rurales et le développement de la commercialisation de kits solaires. Economiques, ils sont simples à installer et permettent d’éclairer les maisons, de regarder la télévision ou de charger un portable.

Coté coût, un système de pré-payé permet au client de gérer sa consommation.

Cela semble être la solution idéale même si des obstacles demeurent.

D’abord, les ressources des foyers ruraux sont limitées ; ensuite, ces kits nécessitent un entretien régulier.

Sur le premier point, le gouvernement vient d’accorder une allocation mensuelle de 2000 Fcfa pendant 36 mois.

Concernant la maintenance, le rôle des agents de l’ATDR sera justement d’expliquer de fournir à la population une sorte de mode d’emploi.

Selon les prévisions du gouvernement, dans 5 ans, 300.000 foyers s’éclaireront grâce aux kits solaires.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sacre au Maroc, départ pour les Emirats

Sport

L’international togolais Kodjo Fo-doh Laba a été élu meilleur joueur étranger du championnat de football marocain.  

Améliorer la cyber résilience du Togo

Tech & Web

Le Togo comme une grande majorité des pays africains est perméable aux attaques des cyber pirates.

Toutes les rencontres sur la TVT

Sport

La TVT (télévision publique) a acquis les droits de diffusion de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Monnaie unique : ce sera sans doute l'Eco

Cédéao

La monnaie unique des pays de la Cédéao, envisagée pour 2020, pourrait s'appeler Eco.