La faute aux compagnies aériennes

05/08/2021
La faute aux compagnies aériennes

Une mauvaise communication, affirment les autorités togolaises

Tout passager arrivant à Lomé d’un pays à risque doit se soumettre à une quarantaine (10 jours) obligatoire et à ses frais dans un hôtel désigné par les autorités sanitaires.

Ce dispositif est destiné à prévenir le débarquement de nouveaux variants du Coronavirus comme le redoutable Delta.

Cette situation engendre de nombreux conflits à l’aéroport de Lomé. Certains voyageurs ne sont pas informés et l’ont mauvaise.

Selon les responsables de la société aéroportuaire la faute en incombe aux compagnies aériennes. 

‘Il revient aux compagnies aériennes d’informer les passagers qui veulent venir au Togo’, indique jeudi  Gnama Latta, le directeur général de la SALT (Société aéroportuaire de lomé-Tokoin).

Plusieurs pays figurent sur la liste rouge : Brésil, Afrique du Sud, Inde, Grande Bretagne, Russie et Portugal.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le covoiturage débarque au Togo

Tech & Web

Le covoiturage est en vogue en Europe, mais pas seulement.

Alaixys Romao revient en sélection nationale

Sport

L'attaquant togolais rejoint les Eperviers avant un match crucial contre le Congo le 9 octobre.

Amina poursuit son activité

Social

Un millier d’employés ont été licenciés par la société Amina.

Un nouveau jour se lève

Culture

Les députés ont adopté mardi le nouveau code du cinéma et de l’image animée.