Larmes et tristesse à Lomé

08/06/2007
Larmes et tristesse à Lomé

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, les membres du gouvernement et une foule estimée à plus de 10.000 personnes, ont rendu, vendredi matin au stade municipal de Lomé, un hommage solennel aux victimes du crash de l'hélicoptère survenu dimanche dernier à Freetown.

Officiels, responsables religieux, délégations des différentes fédérations sportives, l'équipe nationale, les "Eperviers", des officiers de l'armée, des représentants des familles des victimes et une foule immense avaient fait le déplacement du stade, tout de noir vêtu, le visage triste.Peu après 9 heures, un semi-remorque a pénétré dans le stade municipal. Sur sa plate-forme, 20 cercueils alignés. Des cris de détresse et des pleurs ont alors raisonné dans les tribunes.

Dans les cercueils, les dépouilles des Togolais, mais également celles de quatre Gabonais et de deux Français, tous membres de l'équipage de l'avion de la compagnie Avirex, basée au Gabon, qui devait ramener l'équipe de Freetown à Lomé, et un Sénégalais.

Le chef de l'Etat togolais, très ému, a élevé, à titre posthume, le ministre des Sports, Richard Attipoé, décédé dans le crash, au grade de Commandeur de l'Ordre du Mono, la plus haute distinction du Togo.

Kodjo Amegnran Théodore, conseiller à la Fédération togolaise de football (FTF) a, quant à lui, été élevé, également à titre posthume, au grade de "Chevalier de l'Ordre du mérite", ainsi que tous les autres disparus.

"Nous avons défendu vaillamment les couleurs du pays. Nous pensions ramener la joie et la fierté au pays, mais le beau rêve est devenu un cauchemar", a déclaré Franck Atsu, capitaine des "Eperviers", lors de sa déclaration devant les cercueils, au nom de ses coéquipiers.

Les corps, dont plusieurs ont été identifiés, sont retournés à la morgue, en attendant des obsèques que les différentes familles vont organiser.

La cérémonie s'est déroulée en présence d'une forte délégation sierra léonaise, composée de Denis Bright, ministre des Sports, Ambassadeur Joe Blel, ministre de la Défense, Pr Septimus Kaikai, ministre de l'Information, Momodou Koroma, ministres des Affaires étrangères, du conseiller du président sierra léonais.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les juges connaissent leur métier

Justice

Le justice est indépendante. Elle ne reçoit des ordres de personne.

A Lomé, encore trop d'antivax

Santé

De nombreux togolais sont réticents à l’idée de se faire vacciner contre le Coronavirus. 

Israël est de retour

Union Africaine

Israël est redevenu un pays observateur à l'Union africaine.

Ca débute mal à Tokyo

Sport

Deux joueurs de l'équipe sud-africaine de football ainsi qu'un membre de l'encadrement, installés dans le Village olympique des JO de Tokyo, ont été testés positifs.