Pas de reconnaissance des droits LGBT

28/12/2020
Pas de reconnaissance des droits LGBT

Les Togolais, dans leur immense majorité, s'y opposent

Les actes homosexuels sont illégaux au Togo. Ils sont punis de trois ans de prison et d’une forte amende

Les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres (LGBT) n e sont pas reconnues.

Le droit togolais est formel sur ces questions. Pas question de changer les choses.

‘L'homosexualité n'est pas un droit de l’homme ; ce qui est un droit de l'homme, c'est le droit à la vie sexuelle', a déclaré lundi Christian Trimua, le ministre en charge des Droits de l’homme. 

Tout citoyen est libre de vivre sa sexualité comme il l’entend, mais dans le cadre de la constitution.

‘Le code des personnes et de la famille définit le mariage comme l'union d'un homme à une femme. Ensuite le code pénal incrimine tous les actes contre-nature entre des gens de même sexe', rappelé M. Trimua.

Mais le ministre nuance ses propos en soulignant que le Togone pratique pas d’inquisition dans les chambres à coucher. ‘Ce que les uns et les autres font de leur vie sexuelle en catimini les engage’.

Une grande majorité de la population est opposée à toute légalisation des pratiques homosexuelles. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Restitution du patrimoine togolais

Culture

Le débat sur les restitutions d’œuvres d’art est une préoccupation ancienne.

Le Mali doit respecter ses engagements

Cédéao

La 58e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Cédéao s’est achevée samedi.

4,5 millions de Togolais pourraient être vaccinés

Santé

60% de la population sera concernée par la prochaine campagne de vaccination contre le Coronavirus.

Course à pied et à la voile

Sport

Une nouvelle et bien étrange discipline sportive vient de faire son apparition.