Une association qui n'a plus la baraka

28/10/2020
Une association qui n'a plus la baraka

Idriss Sihamedi

L'association musulmane BarakaCity a été dissoute en France mercredi en Conseil des ministres, accusée par le gouvernement de ‘relations au sein de la mouvance islamiste radicale’ et de ‘se complaire à justifier des actes terroristes’, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérard Darmanin dans un tweet.

Cette ONG, présidée par Driss Yemmou, dit Idriss Sihamedi, ‘incitait à la haine, entretenait des relations au sein de la mouvance islamiste radicale, se complaisait à justifier des actes terroristes’, a fait valoir le ministre, qui avait réclamé sa dissolution après la décapitation d'un professeur dans un attentat islamiste mi-octobre.

BarakaCity n’est pas une inconnue au Togo. En 2013, ses membres étaient venus au Togo avec un million d’euros en poche pour officiellement construire 48 puits dans 35 villages du pays.

Les bénéficiaires étaient en priorité les populations musulmanes.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le nord du Togo sous haute tension

Développement

Une ligne haute tension de 240 km eva permettre d'alimenter les population du nord. La clé du développement.

Le cinéma est le reflet de notre société

Éducation

L'institut français de Lomé a lancé mardi soir le Festival du film européen.

L'attaque a eu lieu dans les eaux ghanéennes

Faits divers

Le site spécialisé FleetMon a annoncé hier l’attaque du pétrolier Agisilaos (pavillon Marshall) dans la nuit du 29 au 30 novembre.

Fin du stage au Maroc

Sport

Les Eperviers U20 ont fait match nul (1-1) face à leurs homologues du Maroc lors d’un match amical mardi à Rabat.