Adebayor fait toujours parler de lui

02/05/2007
Adebayor fait toujours parler de lui

Des responsables des ligues de football togolaises ont demandé la levée de la sanction à l'encontre de l'attaquant d'Arsenal Emmanuel Adebayor ainsi que deux de ses coéquipiers de la sélection nationale, a-t-on appris mercredi auprès de la Fédération togolaise de football (FTF).

"Les présidents des ligues ont demandé à la FTF de lever les sanctions prononcées à l'encontre des trois joueurs (...). Le bureau de la Fédération a pris acte de leur doléance", a déclaré sur les médias d'Etat, le porte-parole de la FTF, Lawson Gallus.Les responsables de ligues ont fait cette demande lors d'une séance de travail avec le bureau de la FTF et les membres de la commission chargée de rédiger les nouveaux textes devant régir le football togolais.

M. Gallus a indiqué le bureau de la FTF va se réunir dans les jours à venir, afin d'analyser la demande de ces responsables.

Le capitaine emblématique des "Eperviers" Emmanuel Adebayor, l'attaquant Kader Cougbadja (Jazira Abou Dhabi/EAU) et le défenseur Nibombé Daré (Mons/2e div. belge) ont été exclus de la sélection nationale le 25 mars pour "comportement d'indiscipline caractérisée".

Ils sont considérés comme les "meneurs" de la fronde des joueurs, qui réclament chacun 30 millions de francs CFA (45.735 euros) d'arriérés de primes du Mondial-2006 en Allemagne.

La décision de la FTF a ouvert ces derniers jours, une nouvelle crise entre dirigeants et joueurs, notamment les professionnels.

Le 16 avril, l'entraîneur de la sélection nationale du Togo, le Nigérian Stephen Keshi, a invité les dirigeants et joueurs au "dialogue", afin de trouver une solution à cette situation.

Les joueurs exclus pour leur part, se sont dit prêts à "négocier", mais avec le chef de l'Etat Faure Gnassingbé, "seule personne crédible" à leurs yeux, désavouant ainsi le bureau de la FTF.

La sélection togolaise avait été secouée durant ce Mondial-2006 par un conflit entre dirigeants et joueurs, à propos de promesses de primes non tenues.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Plus de peur que de mal

Faits divers

L’un des plus anciens établissements du Togo, l’hôtel du Golfe à Lomé, a été victime d’un sinistre qui aurait pu être dramatique.

Mobilisation en faveur du FIDA

Développement

Plusieurs dirigeants africains demandent à la communauté internationale d'être plus généreuse.

Regroupement dans le secteur des services

Tech & Web

Gozem a annoncé lundi le rachat de la plateforme Delivroum.

Parc automobile : 3% tout électrique d’ici 5 ans

Environnement

Une petite partie des nouvelles voitures circuleront à l'électrique dans 5 ans.