Kodjovi Obilalé le miraculé

08/01/2020
Kodjovi Obilalé le miraculé

Kodjovi Obilalé

Kodjovi Obilalé, ancien gardien de buts des Eperviers a reçu mardi en Egypte un Prix spécial de la Confédération africaine de football ; un signe de reconnaissance pour son courage.

En ce 8 janvier 2010, le bus transportant la sélection togolaise fait route vers Luanda pour participer à la Coupe d'Afrique des nations. 

A bord, l’ambiance est joyeuse. Les joueurs sont impatients de se frotter à leurs homologues africains.

Soudain, dans l'enclave du Cabinda (Angola), le véhicule est attaqué à l’AK47 par des indépendantistes. 

Le bilan est très lourd : deux morts, Stanislas Ocloo (chargé de la communication) et Abalo Amelete (entraîneur adjoint des Eperviers) et plusieurs blessés graves, dont Kodjovi Obilalé.

Dix ans après le drame, le souvenir des disparus demeure et la même question revient : pourquoi le pays organisateur et les instances du football africain avaient-ils pris le risque de convoyer l’équipe du Togo par la route et non par avion alors que la menace terroriste était connue dans cette région ? 

En raison de ses blessures, Kodjovi Obilalé n’a jamais pu reprendre sa carrière de footballeur. Il s’occupe désormais de projets en faveur de la jeunesse et d'agriculture.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une fausse bonne idée

Environnement

Les déchets ménagers peuvent-ils servir de protection contre les inondations ?

Le Nord n'est pas oublié

Développement

Le déficit en eau est patent dans le Nord du Togo (Savanes, Kara et Centrale). Un problème pour l’agriculture, mais aussi pour les habitants.

Un programme exemplaire

Coopération

L'AFD a accordé une subvention de 3 millions d'euros en faveur du programme de transferts monétaires.

Une justice pour le peuple

Justice

Nul n'est au-dessus de la loi, pas même l'État.